L'Usine Auto

[Les voitures délirantes de la science-fiction] La DeLorean DMC-12 de Retour vers le futur

Ludovic Dupin ,

Publié le

[2/5] Toute la semaine, L’Usine Nouvelle a décidé de se pencher sur les plus belles voitures des héros de science-fiction. Qu’elles volent, qu’elles nagent ou qu’elles soient parées des dernières technologies d’armement, ces belles carrosseries s’affichent comme des partenaires incontournables du personnage principal. Aujourd’hui, coup de projecteur sur la DeLorean DMC-12.

[Les voitures délirantes de la science-fiction] La DeLorean DMC-12 de Retour vers le futur © DR

En présentant le cultissime Retour vers le Futur, Robert Zemeckis a rendu la voiture DeLorean DMC-12 célèbre dans le monde entier. Le paradoxe, c'est qu’en 1985, date de sortie du film, la DeLorean connaissait un échec commercial. Sa production, lancée en 1981, avait été arrêtée depuis 1983 après la faillite de la société américaine DeLorean Motor Company. Au total, à peine plus de 8000 exemplaires avaient été vendus.

Pourtant, avec ses deux portes papillons et les panneaux en acier inoxydable recouvrant sa carrosserie, cette voiture avait un look futuriste. C’est précisément pour cette raison que le réalisateur en a fait une machine à voyager dans le temps qui emmènera le Dr Emmett Brown, dit Doc, et Marty McFly en 1955, en 2015 (à cette époque c’était le futur ! ) et en 1885.

2,21 Gigowatts !!

Au début de la trilogie, la DeLorean reste une voiture classique propulsée à l’essence. A partir de la fin de l’épisode 1 et dans l’épisode 2, la DeLorean devient volante (car en 2015, les voitures devaient voler !). Mais surtout le Doc l’a équipée d’un convecteur temporel, une machine capable de transporter la voiture dans le temps à condition que la DeLorean atteigne 88 miles par heure (environ 142 km/h).

Le convecteur est tout d’abord alimenté au plutonium, ce qui permet d’atteindre, dans la version française, une puissance de 2,21 "gigowatts" (et non pas gigawatts !!). A partir de la fin du premier épisode, le convecteur peut être alimenté par des déchets alimentaires. Pour créer l’illusion, le tableau de bord de la voiture est chargé d’un bon nombre d’afficheurs digitaux qui permettent de choisir l’époque de destination voulue.

Bonne nouvelle pour les fans de la trilogie, la Delorean va peut-être renaître de ses cendres. Début 2016, La DeLorean Motor Company a annoncé une production limitée à 300 exemplaires avec une motorisation mise à jour.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte