Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les vitrines de l'industrie du futur peinent à transmettre

Marine Protais

Publié le

L’Alliance industrie du futur a annoncé la labellisation de quatre nouvelles vitrines portant leur nombre à 35. Pour quel résultat ? Le panel est varié : PME, grands groupes et start-up issus de divers secteurs. Si le label est un bel outil de communication pour les entreprises, ces dernières peinent à endosser leur rôle de diffuseur de l’industrie du futur. Les sociétés labellisées échangent entre elles, mais partagent peu leurs bonnes pratiques à l’extérieur. « La labellisation nous a permis de développer notre image et de mieux nous présenter vis-à-vis de nos clients. Pour le moment, nous n’avons pas reçu d’industriels pour échanger sur nos pratiques, car nous sommes peu sollicités », explique Ludovic Tanchou, le vice-président stratégie de Gebo Cermex. Pour Simon Mencarelli, à la tête la start-up XYT « le label nous crédibilise, notamment pour nos demandes d’investissement. […] Par manque de temps, nous n’avons pas pu recevoir d’entreprises. » Il espère pouvoir en faire plus en 2018. L’Alliance est consciente qu’il faut améliorer cet axe ; elle compte retracer les pratiques mises en place par les vitrines dans un livre.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus