Les victimes du Mediator déjà nombreuses à réclamer des indemnisations

A peine installé, le fonds public d’indemnisation des victimes du Mediator a reçu plus de 500 appels et 130 dossiers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les victimes du Mediator déjà  nombreuses à réclamer des indemnisations

Selon le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, le tout nouveau fonds a rencontré un fort succès, en deux jours. Interrogé dans le cadre du Grand rendez-vous Europe 1- i-Télé -Aujourd'hui en France le 4 septembre, il souligne que cet engouement démontre bien qu’il est "indispensable d’aller vite". "On doit cela aux victimes du Mediator, estime-t-il. Maintenant le fonds va travailler vite et bien pour proposer la bonne indemnisation aux victimes". Le fonds public a été mis en place le 1er septembre pour les victimes et leurs ayants droit. Il est géré par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam).

Concrètement, les demandes passent par des experts qui déterminent "les dommages et les responsabilités", en principe dans un délai de plusieurs mois. A compter de cet avis, l’Oniam demande au gorupe Servier de faire une proposition d’indemnisation dans un délai de trois mois.

Le ministre a d’ailleurs profité de son interview pour rappeler ses obligations au laboratoire Servier, mis en cause dans l’affaire du Mediator. Il explique que depuis plusieurs mois, le groupe pharmaceutique dit qu’il va participer à l’indemnisation des victimes. "Faites-le pour les victimes du Mediator! J'attends qu'il joue le jeu à fond, mais j'attends depuis bien longtemps, et je ne suis pas le seul à attendre", réclame-t-il.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS