L'Usine Auto

Les ventes de Volkswagen baissent en novembre et c’est le groupe lui-même qui le dit

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Deux mois presque jour pour jour après la révélation de l’affaire des moteurs truqués, les premières conséquences se font sentir. La marque Volkswagen a annoncé que ses ventes avaient baissé de 2,4% en novembre.


Crédits : Volkswagen

La place de premier constructeur mondial n’avait jamais été aussi proche pour le groupe Volkswagen, mais elle s’éloigne désormais jour après jour.

Les ventes du constructeur allemand ont reculé en novembre de 2,4%, passant de 508 400 véhicules en novembre 2014 à 496 100 le mois dernier.

Depuis le début de l’année, les ventes de la marque VW ont reculé de 4,5%, avec 5,33 millions de véhicules vendus, contre 5,56 sur les onze premiers mois de 2014.

Forte baisse aux Etats-Unis

Cette baisse peut en partie être imputée au scandale des moteurs diesel truqués, puisqu’il faut compter environ deux mois entre la prise de commande et l’immatriculation d'un véhicule. En Amérique du Nord, sur le continent où le scandale a éclaté, les ventes ont reculé de 12,7% en novembre, et de 24,7% aux Etats-Unis.

"C’est le résultat de l’arrêt des ventes des modèles Diesel", se défend Volkswagen dans le communiqué qui annonce ces mauvais chiffres. La défiance des consommateurs américains pourrait surtout bien commencer à se faire sentir.

Autre facteur pénalisant, la marque Volkswagen subit de plein fouet la crise dans les BRICs : les ventes baissent de presque 29% depuis le début de l’année en Amérique Latine, de 38% en Russie et de 5% en Chine, son premier marché.

L'exception Porsche

Les mauvais résultats de la marque Volkswagen pèsent sur tout le groupe, qui enregistre une baisse de 1,7% depuis janvier (9,09 millions de véhicules vendus contre 9,25 millions sur la même période en 2014).

Comme pour la marque, VW AG souffre en Amérique du Sud, Russie et Chine, les ventes des camions et des véhicules utilitaires plongent (-14% pour MAN depuis le début de l’année). Audi, Seat et Skoda surnagent, en légère croissance.

Exception qui confirme la règle et colle au cheval cabré qu’on trouve sur son logo : Porsche. Le constructeur de Zuuffenhausen (Allemagne) voit ses ventes grimper de 24% depuis janvier, avec 209 900 911, Cayenne et consorts écoulés.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte