Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les ventes de voitures neuves en France au plus bas depuis 1997

, , ,

Publié le

En 2012, les immatriculations de voitures neuves se sont retrouvées à leur niveau de 1997, soit seulement 1,9 million d'unités écoulées sur l'année en France. Ce chiffre traduit une baisse de 13,9% par rapport à l'année précédente. Les constructeurs français ont davantage souffert que leurs concurrents étrangers.

Les ventes de voitures neuves en France au plus bas depuis 1997 © D.R. - PSA

2012 restera comme une année noire pour le marché automobile. Comme attendu, les immatriculations de voitures particulières neuves en France sont retombées l'année dernière à leur plus bas niveau depuis 1997, a confirmé ce mercredi 2 janvier 2013 le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

1,899 million d'unités ont été vendues en France en 2012, indique ainsi le CCFA. Un chiffre qui traduit une baisse de 13,9% par rapport à 2011, en données brutes, mais aussi à nombre de jours ouvrables comparables.

-22,1% pour Renault, -17,5% pour PSA

Premiers touchés par cette dégringolade des ventes : les constructeurs français, qui conservent toutefois une part de marché supérieur à 50%. Les immatriculations de PSA Peugeot Citroën ont ainsi chuté de 17,5%, celles de Renault (marques Renault et Dacia) de 22,1%. Pour les constructeurs étrangers, le recul des ventes est moins marqué (-6,7%). A noter, l'envolée des ventes du coréen Hyundai-Kia de plus de 28%.

Rien que sur le mois de décembre, les ventes ont reculé de 14,6% à 160 246 unités. Mais en données corrigées des jours ouvrables, décembre 2012 ayant compté 20 jours ouvrables contre 22 jours sur le mois identique de 2011, la baisse ressort à 6%.

L'inquiétant recul des ventes d'utilitaires

Mais si les ventes de voitures particulières chutent, c'est également le cas pour les véhicules professionnels. Sur l'ensemble de l'année, les immatriculations de VUL (véhicules utilitaires légers) affichent une baisse de 10,5% à 384 141 unités. Les camions - véhicules industriels de plus de 5 tonnes - reculent quant à eux de 8,4%, à 43 405 immatriculations. "La chute des ventes de véhicules utilitaires légers et des camions est très inquiétante car elle montre un ralentissement de l'économie", a commenté un porte-parole du CCFA.

Pour 2013, le marché automobile français ne devrait pas connaître d'embellie. Au mieux une stagnation prévoit le CCFA, qui surveillera attentivement la tendance au premier trimestre.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle