Les ventes de voitures électriques bondissent en Europe malgré la crise du Covid-19

Les ventes de voitures électriques ont progressé de 57 % en Europe au premier trimestre 2020, selon les données publiées le 12 mai par l'Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Sur la même période, les ventes de véhicules thermiques se sont effondrées avec la fermeture des concessions et la crise du Covid-19.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les ventes de voitures électriques bondissent en Europe malgré la crise du Covid-19
Au total, 130 297 voitures électriques se sont écoulées dans l'Union européenne, au Royaume-Uni et dans les pays de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) au cours du premier trimestre. /Photo prise le 7 janvier 2020/REUTERS/NTB Scanpix/Carina Johansen

Les immatriculations de voitures neuves s'effondrent mais les véhicules électriques résistent. Les ventes de voitures électriques en Europe ont bondi de 57,4 % au premier trimestre 2020, montrent les chiffres publiés mardi 12 mai par l'Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

Au total, 130 297 voitures électriques se sont écoulées dans l'Union européenne, au Royaume-Uni et dans les pays de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) au cours du premier trimestre. En France, ces ventes ont même plus que doublé (+145,6 % pour 25 960 unités) par rapport au premier trimestre 2019.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une chute de 52 % pour le marché automobile européen

Certes, les voitures électriques restent minoritaires : elles ne représentent encore que 4,3% des immatriculations totales. Mais elles semblent moins souffrir de la crise du Covid-19 que les véhicules thermiques.

Les ventes totales de voitures de tourisme ont chuté de 52,9 % sur la même période, marquée par des mesures de confinement pour lutter contre la pandémie et la fermeture de nombreuses concessions automobiles. Sur les 3 054 703 voitures neuves immatriculées au cours des trois premiers mois de l'année 2020, 52 % étaient des véhicules à essence et 28 % à moteur diesel.

En Allemagne, premier marché automobile européen, les concessions ont rouvert fin avril mais la demande accuse une très forte baisse et les stocks affichent un niveau élevé inhabituel pour la période, généralement la plus forte période de ventes de l'année, selon la fédération allemande des concessionnaires ZDK. La demande a ainsi baissé d'au moins 50 % par rapport à la même période de 2019, selon plus de la moitié de 1 357 concessionnaires interrogés par la ZDK.

Les stocks de voitures thermiques restent importants

Les véhicules électriques vont-ils sortir plus forts de la crise ? Ce n'est pas sûr. Les experts du secteur estiment qu'en raison des difficultés économiques, il sera plus difficile de convaincre les consommateurs de changer de véhicule pour passer à l'électrique, d'autant plus que les stocks de voitures diesel ou à essence sont très importants.

"Il y a entre 750 000 et un million de véhicules invendus dans les concessions allemandes, dont la vaste majorité sont des voitures conventionnelles", explique le porte-parole de la ZDK Ulrich Köster.

L'Allemagne a enregistré le plus grand nombre de ventes de voitures électriques (26 030, soit une hausse de 63,3 % par rapport au premier trimestre 2019), juste devant la France (25 960, +145,6 %), et assez loin devant la Norvège (16 347, -12,4 %). Les ventes de véhicules hybrides ont quant à elles enregistré un bond de 126,5 % pour un total de 97 913 véhicules dans l'UE, le Royaume-Uni et l'AELE, l'Allemagne restant encore à la pointe avec 26 419 immatriculations.

Avec Reuters (version française Jean-Stéphane Brosse)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS