Les ventes de véhicules électriques et hybrides s'envolent en Europe

En Europe, une voiture vendue sur neuf est désormais un véhicule électrique ou hybride, montre un rapport publié mardi 29 juin par l'Agence européenne de l'environnement (AEE). Cette tendance a entraîné une baisse de 12 % des émissions de CO2 imputées aux nouvelles immatriculations.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les ventes de véhicules électriques et hybrides s'envolent en Europe
En un an, la part de véhicules électriques et hybrides vendus en Europe a été multipliée par trois. /Photo d'archives/REUTERS/Annegret Hilse

L'industrie automobile effectue peu à peu sa transition écologique. Sur les 11,6 millions de voitures neuves immatriculées au sein de l'Union européenne, en Islande, en Norvège et en Grande-Bretagne en 2020, 11 % étaient des véhicules entièrement électriques ou des hybrides rechargeables. Comme le précise l'Agence européenne de l'environnement dans un rapport publié mardi 29 juin, ce taux atteignait seulement 3,5 % en 2019.

Par conséquent, les émissions des voitures neuves immatriculées en Europe sont ressorties en moyenne à 107,8 grammes de CO2 par kilomètre en 2020, soit une diminution de 12 % par rapport à 2019. Cette baisse est la plus forte enregistrée depuis que l'Union européenne a mis en place en 2010 des normes d'émissions de CO2 pour les voitures, alors qu'elles étaient en hausse depuis trois ans.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La fin des hybrides rechargeables ?

Des mesures plus strictes en matière d'émissions de CO2 dans l'automobile sont entrées en vigueur en 2020, incitant les constructeurs automobiles à accroître dans leur gamme la part des véhicules à faibles émissions ou à acheter des crédits verts auprès d'autres fabricants - au risque de devoir s'acquitter d'amendes. Des pays comme la France et l'Allemagne ont également proposé des primes pour l'achat de véhicules électriques neufs dans un marché globalement en baisse en Europe, sur fond de crise sanitaire.

Si l'avènement de la voiture électrique semble inéluctable, la nouvelle proposition de réduction des émissions de CO2 des véhicules légers, que la Commission européenne devrait vraisemblablement présenter le 14 juillet, pourrait bien nuire à l'avenir des hybrides rechargeables. Accusés de ne pas être assez écologiques par rapport aux objectifs du secteur, ces derniers pourraient perdre les subventions que leur accordent plusieurs Etats européens... Une décision qui pourrait freiner les ambitions de multiples constructeurs, déjà bien engagés sur ce marché.

Avec Reuters (Reportage Kate Abnett; version française Claude Chendjou, édité par Nicolas Delame et Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS