L'Usine Auto

Les ventes de Renault reculent en 2012 malgré la progression hors d'Europe

, , , ,

Publié le

Le constructeur français a annoncé une baisse de ses ventes de 6,3% en 2012. En progression de 9,1%, les ventes hors d'Europe, qui représentent désormais plus de la moitié du total, n'ont donc pas permis de compenser l'effondrement du marché européen. Pour 2013, Renault anticipe un retour dans le vert, en termes de progression des ventes et de ses parts de marché.

Les ventes de Renault reculent en 2012 malgré la progression hors d'Europe

Renault a publié ce vendredi 18 janvier ses résultats commerciaux au niveau mondial. Il en ressort deux éléments principaux. Tout d'abord et alors que la marque au losange vient d'annoncer 7 500 suppressions de postes en France d'ici à 2016, le groupe réalise désormais plus de la moitié de ses ventes hors du continent européen. Mais ce rééquilibrage n'a pas permis en 2012 de compenser l'effondrement des ventes du constructeur en Europe.

En 2012, les ventes de Renault affichent en effet en recul de 6,3%, avec un peu plus de 2,550 millions de véhicules écoulés. Pour la première fois donc, le groupe a réalisé plus de la moitié de ses ventes hors du Vieux continent et se félicite d'avoir "atteint un nouveau record de ventes hors d'Europe avec 1 278 598 véhicules (+9,1%)". Le Brésil (241 594 véhicule vendus) et la Russie (189 852 unités) sont respectivement devenus les deuxième et troisième marché du groupe.

Mais "ce succès à l'international ne permet pas de compenser la baisse de 18% des ventes en Europe", souligne le communiqué diffusé par le constructeur. La marque Renault souffre davantage et affiche un recul de 6% par rapport à 2011 et malgré sa progression de 13,9% hors du continent. Elle représente 83% des ventes du groupe à 2,125 millions d'unités. Au niveau mondial, la gamme "Entry" de Renault (Dacia en Europe, en Turquie et au Maghreb, Renault dans le reste du monde) représente 953 000 ventes. Le label Dacia pris seul affiche une hausse de 4,8% à 359 822 véhicules.

Optimisme pour 2013

Le groupe prévoit pour 2013 un retour à la hausse de ses ventes et de ses parts de marché. Renault espère notamment tirer profit de l'arrivée de nouveaux modèles comme la nouvelle Clio ou la citadine électrique Zoé pour la marque au losange et les nouvelles Logan et Sandero chez Dacia. Il compte aussi sur le succès de son crossover urbain, Catpur, qui sortira au Printemps.

Deuxième constructeur français, Renault résiste davantage à la crise que son rival et numéro un hexagonal du secteur PSA Peugeot Citroën, plus dépendant que lui du marché européen et dont les ventes totales ont enregistré une forte chute de 16,5% en 2012.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte