Les ventes de produits high-tech flanchent au premier semestre

Selon GfK, les ventes de produits d'électronique grand public se sont effondrées de 6% au premier semestre 2011. À la baisse des ventes de téléviseurs, s'ajoutent celles de plusieurs produits en partie remplacés par les nouveaux smartphones "couteaux suisses", comme les appareils photos compacts, les GPS, et les baladeurs MP3...

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les ventes de produits high-tech flanchent au premier semestre

À l'exception des smartphones et des tablettes, peu de produits d'électronique grand public sont épargnés par le retournement de tendance constaté par GfK dans sa dernière enquête trimestrielle sur les marchés des "biens techniques" (télévision, informatique personnelle, télécoms...) et des loisirs numériques (livre, musique, vidéo...). Ces deux segments ont enregistré une baisse de 4,1% de leur chiffre d'affaires sur les cinq premiers mois de 2011, passant de 9,66 milliards d’euros à 9,26 milliards d'euros.

Selon un porte-parole de l'institut, le contexte macro-économique y est pour beaucoup, de même que les conditions météorologiques peu propices à attirer le chaland dans les enseignes de la grande distribution. Mais ce ne sont pas les seuls facteurs, loin s'en faut.

"Après l'effet coupe du monde de 2010, GfK avait anticipé un vide sur le calendrier commercial cette année", signale ce représentant, qui rappelle que les téléviseurs pèsent toujours de l'ordre de 60% du chiffre d'affaires généré sur le marché de l'électronique grand public chaque année. L'histoire a donné raison au cabinet : si l'extinction du signal analogique a "fortement dynamisé les ventes de téléviseurs" sur les trois premiers mois de 2011, précise-t-il, le second trimestre s'annonce beaucoup plus difficile en raison "du contre coup de la coupe du monde qui avait porté le marché sur des niveaux de ventes historiques, aux mois de mai et juin 2010".

Malgré des ventes qui restent en hausse de 6% de janvier à mai 2011 (avec 3,6 millions de postes achetés dans l'Hexagone), le C.A. chute de 6%, à 1,7 milliard d'euros.

L'épée de Damocles des tablettes et des smartphones...

La situation n'est pas vraiment plus brillante du côté de l'informatique grand public, marqué par une baisse de 2% des ventes (en volume et en chiffre d'affaires) sur les cinq premiers mois de l'année. Mais elle est plus contrastée. Ainsi, le chiffre d'affaires lié aux PC de bureau s'effondre de 16% par rapport à la même période l'an dernier et celui des PC portables, arrivé à " un certain niveau de maturité", baisse de 4%.

En revanche, les tablettes tactiles surfent sur la "vague du multi-équipement", d'après GfK, qui précise que "350 000 unités ont été écoulées sur les cinq premiers mois de l’année" et qu’il se "vendra un peu plus d’un million de tablettes d’ici fin décembre 2011" (contre 520.000 PC fixes et 1,93 million d'ordinateurs portables). Pis, "à 400 ou 500 euros, les tablettes restent pour l'instant assez chères pour les particuliers", relève le porte-parole de GfK. "Mais que se passera-t-il lorsqu'elles vont se démocratiser ? Pour des usages non-bureautique ou professionnels, elles risquent de cannibaliser une bonne partie des ventes de PC."

Enfin, à contre courant, les smartphones ont vu leurs ventes s'envoler de près de 80% depuis le début de l'année, avec 3,8 millions de pièces écoulées, et un chiffre d'affaires en hausse de 47%. C'est un coup dur pour les téléphones "classiques" (-15% en volume et -40% en valeur), mais aussi pour les appareils photos numériques (-3% en volume et -6% en valeur)... "Le smartphone couteau suisse est un réel problème, qui secoue tout le marché, des GPS, aux appareils photos, en passant par les caméras ou les calculatrices." Et ce n'est que le début.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS