Les ventes de logiciels automobiles vont quadrupler d'ici 2030, dit le patron de Continental

STUTTGART (Reuters) - Les ventes de logiciels pour voitures devraient plus que quadrupler d'ici 2030 pour atteindre 1.200 milliards de dollars (1.073 milliards d'euros) par an en raison de la nécessité d'équiper les véhicules autonomes de dispositifs de sécurité perfectionnés, a déclaré mardi le patron de l'équipementier allemand Continental.
Partager
Les ventes de logiciels automobiles vont quadrupler d'ici 2030, dit le patron de Continental
Les ventes de logiciels pour voitures devraient plus que quadrupler d'ici 2030 pour atteindre 1.200 milliards de dollars (1.073 milliards d'euros) par an en raison de la nécessité d'équiper les véhicules autonomes de dispositifs de sécurité perfectionnés, a déclaré mardi le patron de l'équipementier allemand Continental Elmar Degenhart. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay

Pour éviter les accidents, une voiture autonome devra analyser une grande quantité de données provenant de radars, de caméras et de divers autres capteurs, ce qui entraînera une hausse massive de la demande pour les logiciels complexes, a dit Elmar Degenhart, président du directoire de Continental, lors d'un congrès du secteur automobile à Stuttgart.

"La compétence en matière de logiciels est essentielle à la réussite des constructeurs automobiles mais le secteur manque de cette compétence", a-t-il déclaré.

Les logiciels automobiles génèrent actuellement des revenus annuels de 280 millions de dollars, a estimé Elmar Degenhart.

Le potentiel de croissance de cette activité et le manque de compétences en matière de développement de logiciels chez les constructeurs traditionnels pourraient permettre aux entreprises technologiques d'effectuer une percée dans le secteur automobile.

"Les constructeurs automobiles sont bons dans la validation et l'homologation et manquent de compétences en développement de logiciels alors que les entreprises de logiciels ont le problème inverse", a dit Elmar Degenhart.

"Le secteur technologique a toujours valorisé la vitesse de développement plus que le perfectionnement du produit alors que le secteur automobile a eu tendance à pencher vers le perfectionnement du produit plutôt qu'à précipiter sa commercialisation."

Comme ces deux secteurs vont devoir coopérer davantage pour le développement des véhicules autonomes, leurs approches vont devoir converger, a prédit Elmar Degenhart.

(Edward Taylor; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS