Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les ventes d’iPhone tombent à leur plus bas niveau en 4 ans, et ce n’est pas fini

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Analyse Les livraisons d’iPhone au quatrième trimestre 2018 auraient plongé de 13,5% à 67 millions d’unités, leur niveau le plus bas en quatre ans. Apple sauve sa seconde place mondiale derrière Samsung Electronics en 2018. Mais l’année 2019 s’annonce très compliquée pour le géant californien des mobiles.

Les ventes d’iPhone tombent à leur plus bas niveau en 4 ans, et ce n’est pas fini
L'iPhone Xs, l'un des trois modèles de la nouvelle génération d'iPhone
© Apple

Tim Cook, PDG d’Apple, a averti les investisseurs d’une révision à la baisse des résultats attendus au quatrième trimestre 2018, traditionnellement le trimestre à plus forts revenus de l’entreprise. Un coup de mou qu’il attribue à 100% à la diminution des ventes de l’iPhone, le produit phare du groupe qui représente 63% de son chiffre d’affaires total. Mais il s’est bien gardé d’indiquer de combien, gardant les détails à la présentation officielle des résultats financiers le 29 janvier 2019.

Perte de 2 points de part de marché

Selon les calculs de L’Usine Nouvelle, les ventes d’iPhone ont plongé de 15% en valeur à 52,2 milliards de dollars. Mais qu’en-t-il en volume ? Shobhit Srivastava, analyste au cabinet Counterpoint, a accepté de nous faire la confidence. Selon ses estimations préliminaires, les livraisons seraient tombées aux alentours de 67 millions d’unités, leur plus bas niveau en quatre ans. Ceci représenterait un recul de 13,5% et une perte de deux points de part de marché par rapport au quatrième trimestre 2017. Rien n’est encore définitif. Compte tenu de la hausse des prix moyens liée à la nouvelle génération d’iPhone, plus chère que la génération précédente, la chute pourrait être plus sévère et atteindre jusqu’à 20% !

Le patron de la firme à la pomme explique ces mauvais résultats principalement par le ralentissement du marché chinois qui représente son deuxième plus gros débouché après les Etats-Unis avec 20% de son chiffre d’affaires total. Mais pour Counterpoint, les vraies raisons sont ailleurs. Avec les nouveaux iPhone XR, iPhone XS et iPhone XMax, les prix des iPhone ont flambé de 25 à 30%, mettant la loyauté des clients en Chine et dans d’autres pays émergents à rude épreuve. L’autre cause découle de la bataille commerciale sans merci que livre Washington à Pékin. L’affaire Huawei, avec l’arrestation de sa directrice financière Sabrina Meng au Canada à la demande des autorités américaines, a suscité un grand émoi auprès des consommateurs chinois. Le réflexe nationaliste en a poussé certains à boycotter les produits d’Apple au profit de marques locales.

Risque de Boycott accru en Chine

Selon Shobhit Srivastava, le géant californien des mobiles sauve malgré tout sa deuxième place sur le podium mondial en 2018 derrière Samsung, place qu’il l’a cédée pendant le deuxième et le troisième trimestre 2018 à Huawei. "Mais l’année 2019 s’annonce très difficile pour Apple", prévient l’analyste de Counterpoint. Les causes, qui l’on fait trébucher au quatrième trimestre 2018, ne sont pas près de disparaître, et le boycott des produits de la firme à la pomme en Chine pourrait s’amplifier si la crise autour de Huawei venait à s'envenimer. Sans compter le risque de voir certains iPhone interdits à la vente en Allemagne et en Chine pour violation de brevets de Qualcomm. Apple semble déjà anticiper la poursuite du recul de ses ventes. Selon le Nikkei Asian Review, il aurait réduit de 10% ses commandes de production à ses fournisseurs et sous-traitants pour le premier trimestre 2019.

Ces déboires n’empêchent pas Apple d’afficher toujours une forme insolente. Selon L’Usine Nouvelle, le groupe de Cupertino devrait clôturer 2018 avec un chiffre d’affaires record de 261,3 milliards de dollars, en augmentation de 9,2%, et aussi avec un bénéfice record à en croire les promesses de Tim Cook. "A la fin de 2018, les livraisons cumulées d’iPhone ont atteint 1,5 milliard d’unités et le chiffre d’affaires généré 1000 milliards de dollars ", estime Counterpoint.

Cap sur les services

Mais pour Tim Cook, le vrai virage réside dans les services (iTunes, AppStore, Apple Pay, vidéo…). Cette activité de monétisation de l’immense parc installé des matériels de la firme devient le principal moteur de développement de l’entreprise. En 2018, elle représente un chiffre d’affaires de 39,5 milliards de dollars, en bond de 26,2%. Un résultat qui met Apple sur la bonne voie pour atteindre son objectif de 50 milliards de dollars dans ce domaine en 2020, le double de celui en 2016.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

10/01/2019 - 14h54 -

Je garde mon iPhone 6 en attendant un iPhone qui me plaît vraiment
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle