Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme sur les indices signalent une ouverture en baisse de l'ordre de 0,4% à 0,8%:
Partager
Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
Nokia est à suivre ce mardi à Helsinki. Les équipements de télécommunication de nouvelle génération de Nokia ont suscité un intérêt croissant ces dernières semaines, a déclaré l'un des administrateurs du groupe finlandais, qui revendique le premier rang en termes de commandes 5G devant le chinois Huawei /Photo prise le 26 février 2019/REUTERS/Sergio Perez

* RENAULT - Le conseil d'administration se réunit mardi pour discuter de l'offre de fusion que lui a soumise FIAT CHRYSLER, un projet pour lequel le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a rappelé le soutien conditionnel du gouvernement français.

* PERNOD RICARD a dit mardi, lors d'une présentation aux investisseurs de sa stratégie en Asie, vouloir accélérer et diversifier sa croissance dans la région. Le groupe entend notamment doubler à 2% sa part de marché en Chine sur les spiritueux importés entre 2017 et 2025.

* DANONE, NESTLE - La Chine prévoit d'augmenter la production locale de préparations pour nourrissons afin que plus de 60% du marché puisse être approvisionné sur son territoire, selon un document publié conjointement par le planificateur central du pays et plusieurs ministères daté de mai mais publié lundi.

* VOLKSWAGEN a annoncé lundi qu'il prévoyait de céder avant la pause estivale une participation minoritaire dans sa filiale de poids lourds, Traton, via une introduction en Bourse avec une double cotation à Francfort et à Stockholm.

* NOKIA - Les équipements de télécommunication de nouvelle génération de Nokia ont suscité un intérêt croissant ces dernières semaines, a déclaré l'un des administrateurs du groupe finlandais, qui revendique le premier rang en termes de commandes 5G devant le chinois Huawei.

* AUTOMOBILE - RBC a initié son suivi de plusieurs titres automobiles en Europe : il note Renault comme un "top pick" tandis que son conseil est à "sous-performance" pour PEUGEOT, FAURECIA et VALEO. RBC est à "performance en ligne" sur VOLVO, CONTINENTAL et BMW et à "surperformance" sur VOLKSWAGEN.

* WORLDLINE - Goldman Sachs relève sa recommandation à "achat" contre "neutre" et son objectif de cours à 65 euros contre 52 euros, selon des sources de marché.

* EURAZEO - Le groupe français Webhelp, l'un des plus gros opérateurs européens de centres d'appel, suscite l'intérêt des fonds BlackRock et Eurazeo, l'entreprise pesant quelque deux milliards d'euros allant changer de main pour la cinquième fois en 20 ans, rapporte le Financial Times.

* CNP ASSURANCES a annoncé mardi un accord portant sur l'acquisition de la participation de 49,9% de Bank of Cyprus dans CNP Cyprus Insurance Holdings, filiale à 50,1% de CNP Assurances depuis fin 2008.

* IMERYS fait partie des valeurs qui sortiront le 24 juin de la composition de l'indice européen Stoxx 600, a annoncé Stoxx lundi soir. Parmi les entrées dans l'indice figurent le britannique JD SPORTS FASHION et l'allemande GRAND CITY PROPERTIES mais aucune valeur française.

* ASTRAZENECA se prépare à rechercher un successeur à son président Leif Johansson, a rapporté mardi Sky News.

* BPER BANCA étudie depuis la semaine dernière une possible acquisition de sa consoeur Carige selon MF Daily.

* ARYZTA recule de 3% dans les échanges en avant-Bourse après la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre.

* BANG & OLUFSEN est attendu en baisse entre 5% et 8% à l'ouverture après un nouvel avertissement sur résultats.

* EXEL INDUSTRIES - Le spécialiste de la pulvérisation pour l'agriculture et l'industrie a fait état mardi d'un bénéfice semestriel pour l'exercice 2018-2019 en forte baisse, affecté par les activités agricoles et la restructuration de l'activité "arracheuses de betteraves", le groupe évoquant une "crise majeure" de l'industrie sucrière.

* MILLICOM INTERNATIONAL CELLULAR - Le groupe suédois de capital-investissement KINNEVIK a annoncé dans la nuit son intention de céder 29% du capital du groupe de télécommunications et de médias par le biais d'une offre publique de vente et d'une distribution à ses actionnaires, ce qui ramènera sa participation à environ 9,2%.

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DANONE

IMERYS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS