Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris et en Europe :

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
Atlantia est à suivre vendredi à la Bourse de Milan. Le groupe a réaffirmé jeudi ses indications de résultats pour 2021 après l'annonce d'une perte nette de 67 millions d'euros au premier trimestre, une période marquée par un recul de 8% de son chiffre d'affaires qu'il explique par l'impact de la crise du coronavirus. /Photo prise le 5 octobre 2020/REUTERS/Guglielmo Mangiapane

* ASTRAZENECA - Les provinces canadiennes du Québec et du Nouveau-Brunswick ont annoncé jeudi qu'elles ne proposeraient plus le vaccin du groupe britannique contre le COVID-19 en première injection.

* ATLANTIA a réaffirmé jeudi ses indications de résultats pour 2021 après l'annonce d'une perte nette de 67 millions d'euros au premier trimestre, une période marquée par un recul de 8% de son chiffre d'affaires qu'il explique par l'impact de la crise du coronavirus.

* FINCANTIERI - Le groupe italien de construction navale a fait état d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 101 millions d'euros au premier trimestre pour un chiffre d'affaires de 1,43 milliard d'euros, en hausse de 9,1%, et a réaffirmé ses indications pour l'ensemble de l'année.

* UNICREDIT - BlackRock, actionnaire d'UniCredit, a voté contre la nomination d'Andrea Orcel au poste d'administrateur délégué, montre le compte rendu de l'assemblée générale du mois dernier publié par la banque italienne.

* FRAPORT, exploitant de l'aéroport de Francfort, a annoncé jeudi un nombre de passagers plus que quadruplé sur un an an avril.

* EDP - Le groupe portugais a publié jeudi un bénéfice net trimestriel en hausse de 23% sur un an à 180 millions d'euros et s'est dit en bonne voie pour atteindre ses objectifs stratégiques.

* GEOX a déclaré prévoir de renouer avec une croissance proche de 10% de son chiffre d'affaires à la fin du premier semestre après une chute de 17,4% à taux de change constants sur les trois premiers mois de l'année, conséquence de la fermeture de nombreux magasins pour raisons sanitaires et de retards de livraison.

* DANONE - Goldman Sachs dégrade sa recommandation à "vendre" contre "neutre".

(Marc Angrand et Patrick Vignal)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DANONE
    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS