Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a terminé en baisse de 0,24% à 3.819,17 points en clôture, après avoir bondi la veille de 2,12% à son plus haut de clôture depuis le 3 mai.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

* PEUGEOT affiche la plus forte hausse du CAC 40 avec un gain de 4,24% à 26,770 euros, tandis que RENAULT figure parmi les plus fortes baisses avec une perte de 2,39% à 38,575 euros. Selon un analyste, les intervenants réalisent des opérations d'arbitrage et réajustent le "spread" entre les deux titres avant les résultats trimestriels.

* Les bancaires ont pesé sur la cote, les intervenants évoquant un regain d'inquiétudes liées à un durcissement de la réglementation en matière de fonds propres. BNP PARIBAS a perdu 3,17%, plus forte baisse du CAC, à 52,290 euros, SOCIETE GENERALE 3,10% à 41,695 euros et CREDIT AGRICOLE 1,72% à 11,460 euros.

* SAINT-GOBAIN a pris 1,22% à 34,960 euros, le marché ayant salué le choix du groupe d'une introduction en Bourse pour se séparer de son pôle conditionnement. Dans le secteur de la construction ou lié au secteur, VINCI a pris 1,52% à 39,405 et SCHNEIDER 1,91% à 101,200.

* EADS a abandonné 1,79% à 18,145 avec la rechute du dollar à la suite de l'annonce inattendue par Singapour d'un élargissement de la fourchette de fluctuation de sa monnaie.

L'euro s'échange à 1,460/63 dollar.

* ESSILOR (+2,42% à 49,035), qui avait perdu plus de 5% depuis le début du mois, a fait l'objet d'un rattrapage.

* LVMH (+0,54% à 111,450 euros) a fini en hausse après un début de séance en repli. Le groupe de luxe a annoncé un chiffre d'affaire largement supérieur au consensus Reuters, mais le titre, jugé "suracheté", a pris plus de 42% depuis le début de l'année.

* Hors CAC, THALES (+5,04% à 29,715 euros) a signé la plus forte hausse du SRD. Société générale est passé à l'achat sur la valeur ce matin, avec un objectif de cours porté de 28 à 32,5 euros. Le broker estime que les mauvaises nouvelles sont largement intégrées dans le cours et que le titre, qui a sous-performé l'Eurofirst 300 d'environ 25% au cours de l'année qui vient de s'écouler, a un potentiel de hausse.

* REMY COINTREAU, qui avait gagné 4,23% la veille, est retombé de 3,87%, plus forte baisse du SRD, à 49,220 euros. Un analyste évoque également la rechute du dollar.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon, édité par Gilles Guillaume

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    COINTREAU
ARTICLES LES PLUS LUS