Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,72% à 3.475,03 points.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

* L'ORÉAL, ACCOR et CRÉDIT AGRICOLE, qui ont publié mercredi soir et jeudi matin leurs résultats semestriels, ont figuré parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

* L'ORÉAL, premier contributeur à la hausse de l'indice, a gagné 3,85% à 78,69 euros après un résultat d'exploitation supérieur aux attentes au premier semestre, ce qui lui permet de retrouver un niveau de marge opérationnelle comparable au record du premier semestre 2008.

Le numéro un mondial des cosmétiques n'a pas fait pas de prévision pour 2010 mais dit aborder le second semestre "avec confiance".

* ACCOR a pris 3,85% à 24,405 euros. Le groupe hôtelier a annoncé viser une augmentation de son résultat d'exploitation sur l'année et dévoilé un nouvel objectif de désendettement.

* CRÉDIT AGRICOLE s'est adjugé 2,73% à 10,17 euros après avoir compensé les pertes de sa filiale grecque Emporiki par un net rebond de ses revenus au deuxième trimestre. La banque a ajouté ne pas s'attendre à une dégradation de ses résultats dans les trimestres à venir en cas de ralentissement de l'économie.

* MICHELIN a avancé de 2,63% à 59,03 euros. Morgan Stanley a relevé son conseil à surpondérer et porté son objectif de cours de 36 à 80 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT, plus forte baisse du CAC, a abandonné 1,59% à 18,285 euros après un article de la presse américaine indiquant que le groupe pourrait avoir à payer une somme plus importante que prévu, pouvant aller jusqu'à 600 millions de dollars, afin d'indemniser les victimes d'un accident de train aux Etats-Unis en 2008, dont l'une de ses filiales était l'opérateur.

* LAFARGE (-1,36% à 36,29 euros) a de nouveau reculé après un modeste rebond la veille, toujours affecté par les craintes persistantes concernant les perspectives de l'industrie du ciment. Le titre a dévissé de 37,2% depuis le début de l'année, soit la pire performance du CAC 40.

* STALLERGENES a signé la plus forte hausse du SBF 120 et pris 4,37% à 56,18 euros alors que le groupe doit publier ses résultats semestriels dans la soirée.

* GEMALTO, plus forte baisse du SBF 120, s'est replié de 3,19% à 28,51 euros après des semestriels jugés décevants. Le fabricant de cartes à puces a dit tabler sur une accélération de sa croissance au second semestre et une amélioration de sa rentabilité sur l'année, jugeant "réaliste" l'estimation de 200 millions d'euros de résultat opérationnel avancée par les analystes.

* BUREAU VERITAS a gagné 2,68% à 46,605 euros après avoir renoué avec la croissance organique au deuxième trimestre et déclaré que son niveau d'endettement lui permettrait de poursuivre sa politique d'acquisition de petites et moyennes entreprises.

* BIOALLIANCE PHARMA a engrangé 3,18% à 6,16 euros. Le laboratoire a reçu des agences européennes un accord de principe sur le dépôt à la mi-2011 du dossier d'enregistrement de son médicament contre l'herpès labial. Il a également enregistré une forte hausse de son chiffre d'affaires au premier semestre et dégagé un résultat net positif.

Raoul Sachs et Florent Le Quintrec, édité par Gilles Guillaume

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS