Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Pourquoi les vaccins contre la grippe sont déjà en pénurie

Coralie Lemke ,

Publié le

Chaque année, la grippe touche plus de 6 millions de Français. Cette année, les vaccins sont déjà en rupture de stock. En cause: l'expérimentation de la vaccination en pharmacie dans quatre régions.

Pourquoi les vaccins contre la grippe sont déjà en pénurie
Quatre régions expérimentent la vaccination en pharmacie.
© PIXABAY

Disponible depuis le mois d’octobre dans les pharmacies, le vaccin contre la grippe est déjà en rupture de stock. La présidente du Conseil national de l’ordre des pharmaciens, Carine Wolf-Thal, s’alarme dans les pages du Parisien d’une "pénurie d’ordre national." Avec 9 millions de vaccins vendus, 80% des doses ont déjà été écoulées selon la Direction générale de la santé. Ce sont 2 millions de doses de plus que sur tout l’hiver dernier. Pourtant, les autorités sanitaires avaient décidé de mettre 10% de doses supplémentaires sur le marché cette année, soit une augmentation à 11 millions de doses.

De plus en plus de vaccinations

Cette hausse des ventes s’explique par l’expérimentation de la vaccination en pharmacie dans quatre régions, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine, l’Auvergne Rhône-Alpes et l’Occitanie. "L’année dernière, avec deux régions, 168 000 patients avaient été vaccinés, cette année on a déjà dépassé les 600 000, ce qui veut dire qu’on a multiplié par 4 et non par 2 le nombre de patients vaccinés", explique Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine à nos confrères de BFMTV.

Une "course contre la montre"

Sauf qu’au vu du temps de production nécessaire pour un vaccin, il est impossible d’en mettre rapidement sur le marché. Selon la nature du produit, 6 à 36 mois sont nécessaires pour qu’il arrive dans les rayons des pharmacies indique Sanofi Pasteur, notamment à cause des centaines de tests qualité nécessaires. Une véritable "course contre la montre" qui a lieu tous les ans selon l'industriel. Les souches du vaccin changent chaque année. "En février, l’OMS donnera ses prévisions sur les souches dominantes, après des mois de veille sur la circulation des virus dans le monde. Le vaccin sera alors fabriqué selon ses recommandations et devra être livré avant le début de la saison grippale", explique le laboratoire. Impossible, donc, de s'y prendre plus tôt. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle