Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les usines de Dassault Aviation se réorganisent pour accueillir le Falcon 5X

Elodie Vallerey , ,

Publié le , mis à jour le 22/10/2013 À 07H17

En avril 2013, Dassault-Aviation a ouvert les portes de son site de production girondin aux journalistes pour les 50 ans de la gamme Falcon. Le 5X, nouveau jet d'affaires révélé le 21 octobre, était encore un secret bien gardé sous le nom de code "SMS". Mais l'usine d'assemblage final de Mérignac se préparait déjà pour de premières livraisons envisagées dès 2016.

Les usines de Dassault Aviation se réorganisent pour accueillir le Falcon 5X © © Dassault Aviation

L’échéance se rapproche pour Dassault Aviation. En octobre prochain, lors du salon de l’aviation d’affaires NBAA, à Las Vegas, l’avionneur français dévoilera le SMS, son tout nouveau Falcon. Peu d’informations ont filtré sur le dernier jet d’affaires de la gamme lancée il y a tout juste 50 ans par Marcel Dassault.

Si les détails techniques de ce nouveau palace volant sont précieusement dissimulés, l’industrialisation est en marche dans les usines du groupe. Du côté de Mérignac (Gironde), l’usine d’assemblage final des Falcon et des Rafale, la réorganisation se prépare.

De source proche du dossier, la chaine du Falcon 900 va bientôt être déménagée du hall K où elle est actuellement aux halls F et D entièrement rénovés, pour laisser la place à son probable futur successeur.

Peu d’outillage du Falcon 7X pourra être utilisé pour la production du SMS, confie encore la source. "Les écarts de technologie et de géométrie sont flagrants entre la gamme actuelle et le SMS", apprend-on sur le site de Mérignac.

Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, reste muet sur les caractéristiques et les performances de ce nouveau biréacteur. Pour brouiller les pistes de ses concurrents et profiter de ce qu’il appelle un effet « nouvel avion » susceptible de générer des commandes, l’industriel souhaite commencer la commercialisation du SMS à Las Vegas.

Elodie Vallerey, à Mérignac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle