Les usines automobiles au ralenti

PSA et Renault arrêtent leurs lignes pour les fêtes de fin d’année, mais avec la baisse du marché auto, des journées chômées sont déjà programmées pour janvier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les usines automobiles au ralenti

Les usines automobiles cesseront leur production dans l’Hexagone, le temps de la trêve des confiseurs. Mais certains prolongeront cette trêve début janvier, dans un marché automobile en berne en France comme en Europe. Sur les 11 premiers mois de l’année, les ventes ont en effet chuté de 14,5% dans l’Hexagone.

Jusqu’à trois semaines d’arrêt

PSA arrêtera les sites d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et Poissy (Yvelines) pendant deux semaines, du 21 décembre au 3 janvier. Mulhouse (Haut-Rhin) est à l’arrêt depuis le 18 décembre et redémarrera le 2 décembre. Les sites de Rennes (Ille-et-Vilaine) et Sochaux (Doubs) subissent de plein fouet le ralentissement des ventes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les portes resteront closes pendant trois semaines, l’usine de Rennes est arrêtée depuis le 14 décembre et ne rouvrira que le 3 janvier. Sochaux a été stoppé le 19 décembre et fonctionnera de nouveau le 7 janvier.

Chez Renault, seuls deux usines fermeront leurs portes plusieurs semaines. Douai (Nord) arrêtera son activité vendredi 21 décembre. Les chaines ne redémarreront que le 14 janvier. Sandouville (Seine-Maritime) a été arrêtée jeudi 20 décembre, le travail reprendra le 8 janvier.

Les salariés qui travaillent sur le site à l’industrialisation du futur utilitaire Trafic ne bénéficieront eux que d’une semaine de congés. Les autres usines du groupe Renault ne s’arrêteront que quelques jours entre Noël et Nouvel An.

Journées chômées

Et 2013 ne s’annonce pas plus folichon sur le front des ventes. Dès le début de l’année, les constructeurs tenteront de limiter les stocks. PSA a ainsi prévu sept journées de chômage partiel en janvier sur le site de Rennes, qui produit les berlines Citroën C5 et Peugeot 508.

Sept autres journées sont déjà en option sur le site breton en février. Même situation à Sochaux où sont assemblées les Peugeot 308, 3008 et 5008 et la Citroën DS5 : l’usine chômera les 4, 11, 18 et 25 février.

Pauline Ducamp

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS