Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Les trois dossiers qui ont fait chuter Stéphane Travert

, ,

Publié le

Il a eu beau défendre bec et ongle le gouvernement, s'afficher comme l'un des plus fidèles lieutenants d'Emmanuel Macron, Stéphane Travert n'a pas résisté au dernier remaniement. Sa proximité avec les lobbies, ses hésitations sur le glyphosate et la démission de Nicolas Hulot lui auront été fatales.

Les trois dossiers qui ont fait chuter Stéphane Travert
Stéphane Travert, ex-ministre de l'Agriculture.
© Cheick.Saidou/Min.Agri.Fr

Le scandale du glyphosate

S'il y a un thème qui a marqué les 15 mois de fonction de Stéphane Travert, c'est probablement celui-ci : le glyphosate. Entre l'Union Européenne, qui a renouvelé l'autorisation du pesticide pour 5 ans et les associations de défense de l'environnement, qui souhaitaient une interdicition immédiate du produit, le ministère de l'Agriculture a finalement opté pour une transition en douceur avec une sortie du glyphosate dans un délai de 3 ans. En juin dernier, Stéphane Travert avait d'ailleurs participé à la mise en place d'une "task force" sur le sujet pour assurer l'accompagnement des producteurs dans la transition.
Favorable à un changement des pratiques sans passer par la législation, l'ex ministre de l'Agriculteur avait toutefois fini par affirmer qu'une proposition de loi pourrait voir le jour "si au terme des trois ans, il n'y a pas de solutions et que nos partenaires ne sont pas rentrés dans ce processus que nous souhaitons mettre en place avec eux".


La prétendue proximité avec les lobbies

La position de Stéphane Travert sur les pesticides lui a valu d'être critiqué pour sa prétendue proximité avec les lobbyistes. L'attaque est d'abord venue du député européen Yannick Jadot qui l'accuse d'être "le lobby à l'intérieur du gouvernement". La députée socialiste Delphine Batho avait, quant à elle, affirmé, à l'occasion des débats sur la loi Alimentation, que des industriels avaient eu accès à un amendement avant les parlementaires.
Des accusations qui ont forcé l'ex ministre à démentir ses liens avec l'industrie agrochimique. "Ça commence à bien faire. (…) Cela fait des semaines et des semaines qu’on m’insulte à longueur de journée, en disant que je suis aux mains des lobbies. C’est quoi, les lobbies ? Est-ce que c’est la FNSEA, est-ce que c’est la Coordination rurale, est-ce que c’est la Confédération paysanne, qui sont les organisations syndicales ?" s'était alors emporté Stéphane Travert.

La démission de Nicolas Hulot

Les tensions entre les deux ministres étaient connues de tous. Leur différente approche de la sortie du glyphosate mais également leur vision divergente sur le futur de l'agriculture avaient donné lieu à de nombreuses passes d'armes. La démission de Nicolas Hulot, à la fin du août dernier, avait été imputée en partie à ministre de l'agriculture alors surnommé "le tombeur de Hulot".

Des dossiers qui ne doivent toutefois pas faire oublier le gros chantier des Etats Généraux de l'Alimentation menés par l'ex-ministre. Comme l'a souligné Christiane Lambert de la FNSEA, Travert restera "le ministre des EGA". Son départ intervient deux semaines après l'adoption du texte par l'Assemblée Nationale.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle