Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les trains d'Ile-de-France, priorité nationale

,

Publié le

Les trains d'Ile-de-France, priorité nationale

Cet été, Valérie Pécresse, la présidente (LR) de la région Ile-de-France, a annoncé un plan de modernisation des transports ferroviaires – déjà présenté en grande partie par l’ancienne majorité –, qui prévoit le renouvellement du matériel roulant, avec plus de 1 000 trains neufs ou rénovés d’ici à 2026, dont 700 dès 2021. Une décision indispensable pour l’usager francilien qui subit quotidiennement la thrombose d’un réseau à bout de souffle et saturé. Mais quid des infrastructures ? La mise en service des premiers tronçons du métro automatique du Grand Paris Express, les investissements record consentis par la RATP et la SNCF pour rénover le réseau ne porteront pas leurs fruits avant au moins dix ans. Comment demander autant de patience à des millions de voyageurs au bord de la crise de nerfs, surtout en sachant que les chantiers de modernisation risquent d’aggraver la situation ? Comment accepter que le RER B, la deuxième ligne ferroviaire la plus fréquentée d’Europe avec plus de 900 000 voyageurs par jour, connaisse un incident aussi grave que la rupture d’un kilomètre de caténaire sur un tronçon rénové ? Après trente ans de sous-investissements chroniques, la solution passe par une accélération du rythme des travaux, même s’ils ne peuvent pas dépasser un certain seuil dans la mesure où il est difficile de fermer les lignes en journée en dehors de la période estivale. Parmi les solutions techniques, il y a la nécessité de développer l’automatisation pour permettre de réduire l’intervalle entre deux rames et lutter contre la saturation des réseaux. Après les lignes 1 et 14 du métro parisien, ce sera le tour de la ligne 4 d’ici à… 2022. Surtout, l’État doit prendre ses responsabilités et ne pas se retrancher éternellement derrière la dette de la SNCF pour limiter les investissements.

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3496-3497

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3496-3497

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle