Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Ces missiles qu'un Rafale et des frégates ne sont pas parvenus à tirer en Syrie

Hassan Meddah , , , ,

Publié le

Vu sur le web Lors des frappes en Syrie réalisées samedi 14 avril dernier par la France, certains missiles n’auraient pas été tirés à cause de dysfonctionnements techniques encore à déterminer. Le ministère des Armées se refuse à tout commentaire.

Ces missiles qu'un Rafale et des frégates ne sont pas parvenus à tirer en Syrie
L'un des cinq Rafale engagés dans les frappes en Syrie n’a pu tirer l’un de ses deux missiles, selon plusieurs médias.
© Dassault Aviation - K. Tokunaga

Immédiatement après les frappes du samedi 14 avril dernier visant plusieurs sites soupçonnés de produire ou stocker des d’armes chimiques du régime syrien, la ministre des armées Florence Parly et le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre avaient souligné que "tous les missiles avaient atteint leur objectif". Il semble toutefois que la vérité soit un peu plus complexe. Plusieurs sources de presse, L'Opinion et La Lettre A, signalent que des couacs techniques ont empêché plusieurs tirs de missiles.

Seuls 12 missiles auraient été tirés sur les 16 prévus. Plus précisément, l'un des cinq Rafale engagés dans ces frappes n’a pu tirer l’un de ses deux missiles et 3 frégates engagées n’ont tiré que 3 des 6 missiles prévus. Un bug de leur système informatique serait à l’origine de ce dernier dysfonctionnement.

Une mission complexe

La ministre Florence Parly n’a pas voulu commenter ces informations. "C’est une mission qui a été complexe. Nous avons atteint nos objectifs. Je n’ai pas l’intention de commenter les performances de tels ou tels systèmes d’armes. Il s’agit d’informations tout à fait classifiées" a-t-elle précisé le 20 avril sur les ondes de France Bleu. Contactés par L'Usine Nouvelle,les industriels concernés, Dassault Aviation fabricant du Rafale, Naval Group pour les frégates et le fabricant de missiles MBDA, ne commentent pas les informations ou n’ont pas pu être joints.

1000 Km de portée

S’ils étaient confirmés, ces ratés mettent à mal l’excellence française en matière de systèmes d’armes. Cela soulève un double problème. D’une part, pour les militaires: en ne répondant pas à la mission, les systèmes d’armes pourraient fragiliser l’efficacité de nos forces armées. D’autre part, pour les industriels. La haute technologie des armes françaises est l’un des éléments qui a permis le fort développement des exportations tricolores survenu ces dernières années.

Les missiles tirés en Syrie font partie des missiles ultra-perfectionnés de l’armée. Le missile de croisière naval conçu pour équiper les frégates et les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA), vient d’entrer en service. Il permet de frapper des cibles jusqu’à une distance de 1000 km à partir de frégates même en l’absence du porte-avion. Il est complémentaire du Scalp, le missile air-sol franco-britannique tiré à longue portée depuis les Rafale et les Mirage 2000D. Il reste à déterminer l’origine des dysfonctionnements survenus en Syrie lors de ces frappes : s’agit-il de la plateforme (le Rafale ou les frégates), des missiles, d'une erreur humaine…

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

03/05/2018 - 08h31 -

D'après certaine sources étrangères c'est une attaque informatique par des systèmes de guerre électronique. Je pense que c'est réellement ce qui c'est passé. Les russes sont très fort dans ce domaine et en sont équipés.
Répondre au commentaire
Nom profil

23/05/2018 - 09h59 -

EFFECTIVEMENT, ces ratages d'envoi de missiles ressemblent fort aux ratages du même type lors des manoeuvres americano israéliennes juste avant la supposée intervention occidentale en Syrie qui a entraîné un recul de Obama...Des bâtiments russes étaient dans le coin....
Répondre au commentaire
Nom profil

25/04/2018 - 22h54 -

Tout lecteur pas franchement fan de l'industrie militaire et tombé par hasard sur cet article ne peut être que sidéré par "votre"(?) patriotisme économique..., et votre sens de l'intérêt général(?). Des petits points et des question marks. Qu'ils soient en l'honneur de la chair de canon Inconnue.
Répondre au commentaire
Nom profil

20/04/2018 - 22h05 -

Ou une attaque informatique ?c est déjà arrivé non?
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle