Les Tic améliorent les conditions de travail… sous conditions

Christophe Bys , ,

Publié le

Le conseil d'analyse stratégique vient de publier un rapport sur l'impact des Technologies de l'information et de communication sur les conditions de travail. Très nuancé, il insiste sur le management qui accompagne leur mise en place. Il préconise un rôle accru des directions des ressources humaines dans le déploiement des outils.

Les Tic améliorent les conditions de travail… sous conditions © Biscarotte - Flickr - C.C.

Le centre d'analyse stratégique (CAS) a rendu public mercredi 29 février, un rapport réalisé avec la direction générale du travail (DGT), sur le  thème de l'impact des technologies de l'information et de la communication (Tic) sur les conditions de travail. Le résultat est un pavé de 220 pages qui fait le tour de la question, avec un parti pris surprenant : les questions liées au droit du travail n'y sont pas abordées.

Contrairement à ce qu'annonce le titre, Jean-Denis Combrexelle, le directeur de la DGT, a estimé d'emblée lors de la présentation qu'il n'y "avait pas d'effets mécaniques des Tic sur les conditions de travail", même si les deux notions sont liées. Pour estimer si l'effet des unes sur les autres est positif ou négatif, il faut prendre en compte la façon dont les Tic sont utilisées, la manière dont le management de l'entreprise les intègre.

Ainsi en est-il de la question de l'autonomie permise par les Tic. Si, d'un côté, elles donnent plus de liberté aux salariés, qui peuvent alors  mieux gérer leur  temps de travail, elles multiplient aussi les possibilités de contrôle de son travail. A tel point que loin d'être libératrices, elles deviennent une sorte de super mouchard. La preuve, pour les deux commanditaires de cette étude, de la neutralité des Tic. L'enfer peut être dans la mise en œuvre. Le paradis aussi.

De plus en plus de salariés concernés

Le rapport s'il n'établit pas un lien direct entre Tic et dégradations des conditions de travail pointe un certain nombre de risques induits par leur utilisation. A commencer par l'intensification du travail, la baisse de l'autonomie pour certaines professions, l'effacement de la frontière entre la vie privée et la professionnelle qui, a noté J.D. Combrexelle, ne concerne "plus seulement les cadres mais de plus en plus de salariés", ou encore les troubles liés à la surinformation (le nombre de mails semble croître inexorablement)...

Plutôt que de proposer des solutions standards, qui seraient immédiatement disponibles, le rapport préfère proposer un cadre pour penser l'arrivée des Tic dans l'entreprise. Ainsi, historiquement, les projets TIC étaient laissés entre les mains des directions des systèmes d'information. Pour les deux promoteurs de l'étude, le CAS et la DGT, les DRH doivent être associées ou s'emparer de ses questions. C'est ce qu'a fait, par exemple, la fédération nationale du Crédit Agricole, qui a choisi de former ses chefs de projet informatique, de sorte qu'ils s'attachent à la réalité du travail des collaborateurs, autrement dit, pour qu'ils intègrent les contraintes de l'utilisateur final.

Les recommandations qui découlent de cette approche restent en conséquence très générales. On notera ainsi qu'il faudrait :
- Faire du système d'information un outil d'aide au travail
- Intégrer systématiquement les utilisateurs des Tic et les Drh dans la définition des besoins et la mise en œuvre des projets et associer les représentants du personnel à leur conception et pilotage
-    Renforcer l'accompagnement des salariés face aux évolutions du système d'information
-    Renforcer la capacité de l'Etat à prendre en compte les usages des Tic dans les politiques publiques consacrées au développement de l'économie numérique.

Les personnes intéressées trouveront dans le rapport une déclinaison plus concrète des mesures qui sont susceptibles d'être prises pour améliorer l'intégration des Tic.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte