Les tensions entre TVO et Areva sur l'EPR finlandais se cristallisent autour de l'emploi

Le consortium Areva-Siemens, en charge de la construction d'un réacteur nucléaire EPR sur le site de la centrale finlandaise d'Olkiluoto, aurait notifié à l'opérateur local TVO son projet de réduction d'effectifs sur ce chantier déjà en proie à de nombreux retards.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les tensions entre TVO et Areva sur l'EPR finlandais se cristallisent autour de l'emploi

Les tensions ne sont pas près de s'apaiser sur le chantier du réacteur nucléaire EPR de la centrale d'Olkiluoto, en Finlande. L'opérateur public TVO, exploitant du site nucléaire, s'est inquiété le 10 décembre du projet du consortium Areva-Siemens de réduire ses effectifs sur le chantier, rapporte l'AFP.

Les deux maîtres d'oeuvre veulent "réduire le nombre de sous-traitants et de salariés sur le site" d'Oliluoto, a notifié TVO dans un communiqué, afin de "concentrer les efforts sur le chantier OL3 (celui du futur EPR, ndlr) sur des tâches urgentes dans la conception, qui sont les plus critiques pour le projet".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous attendons maintenant d'Areva une clarification détaillée concernant les changements prévus", interpelle le communiqué. "Nous pensons que le calendrier devrait être finalisé avant la prise de décisions sur les ressources sur le site".

Suite aux retards accumulés et aux tensions constantes entre le consortium Areva-Siemens et TVO, une procédure a été ouverte au tribunal arbitral de la Chambre de commerce internationale de Paris.

TVO réclame des dommages et intérêts à hauteur de 1,8 milliard d'euros, Areva-Siemens à hauteur de 2,6 milliards d'euros.

"Nous avons un contrat à prix fixe clés en main en vertu duquel le fournisseur s'est engagé à livrer un réacteur nucléaire conformément à ce contrat et satisfaisant aux normes de sécurité finlandaises. D'après le contrat le fournisseur est responsable des retards et des coûts qu'ils entraînent", avait alors indiqué le groupe finlandais dans un communiqué.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS