Les tensions commerciales pèsent sur les résultats de Siemens

par John Revill
Partager
Les tensions commerciales pèsent sur les résultats de Siemens
Siemens a annoncé mercredi des résultats trimestriels plus faibles que prévu, les difficultés du secteur manufacturier allemand pesant sur son activité phare de numérisation industrielle tandis que les activités éoliennes ont subi des pertes. /Photo prise le 30 janvier 2019/REUTERS/Arnd Wiegmann

MUNICH (Reuters) - Siemens a annoncé mercredi des résultats trimestriels plus faibles que prévu, les difficultés du secteur manufacturier allemand pesant sur son activité phare de numérisation industrielle tandis que les activités éoliennes ont subi des pertes.

Joe Kaeser, directeur général du groupe diversifié dans l'énergie, le ferroviaire ou encore le numérique industriel, a déclaré qu'il tablait sur une stabilisation de l'activité au second semestre après un début d'année assez faible.

Sur la période octobre-décembre, premier trimestre de l'exercice décalé du groupe, le résultat opérationnel a reculé de 30% à 1,43 milliard d'euros, nettement en dessous du consensus (1,88 milliard), sur la base d'un chiffre d'affaires en légère progression à 20,32 milliards (consensus 20,63 milliards).

Siemens, dont la marge d'exploitation industrielle, hors indemnités de licenciement, est tombée à 8,3% contre 10,5% un an plus tôt, a confirmé néanmoins ses prévisions de bénéfice par action en année pleine dans une fourchette de 6,30 à 7,00 euros après avoir affiché un bpa de 1,33 euro au premier trimestre.

Joe Kaeser a déclaré que la faible performance des activités énergétiques confortait les "priorités" du groupe, faisant allusion au projet de séparer les activités électriques et gazières en difficulté et de les fusionner avec ses activités éoliennes Gamesa.

Le résultat d'exploitation de Gas and Power a plongé de 63% au premier trimestre, tandis que Gamesa a enregistré une perte de 165 millions d'euros en raison des retards pris par certains projets du fait d'un hiver précoce en Europe du Nord.

Le secteur manufacturier allemand, qui représente environ un cinquième de l'économie du pays, est en recul depuis 13 mois consécutifs, les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis pesant sur les exportations allemandes.

Le titre Siemens était indiqué en baisse de 2,5% avant l'ouverture officielle de la Bourse de Francfort.

(Jean-Michel Bélot, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS