Les télécoms tournent une page -STOP- avec la fin des télégrammes en France -STOP-

Ce service n'était sans doute plus très populaire. Orange a néanmoins clôturé une page très importante de l'histoire des télécommunications en envoyant le dernier télégramme en France. Si la technologie peut paraître archaïque, elle était encore utilisée marginalement par les entreprises.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les télécoms tournent une page -STOP- avec la fin des télégrammes en France -STOP-
Orange a envoyé le dernier télégramme en France.

Souvenez-vous, c’était en 1844 : l’envoi du premier télégramme en morse aux Etats-Unis. C’était avant les internets, avant le minitel, le fax ou les téléscripteurs. Pour envoyer un message, il suffisait alors d’utiliser un interrupteur pour épeller chaque lettre en morse, cet alphabet fait d’impulsions courtes ou longues. A l’autre bout d’une ligne électrique, un électroaimant permettait de transcrire le code puis il suffisait de traduire le message.

Si ce système vous paraît laborieux et archaïque, au détriment de son histoire grandiose, rassurez-vous. Orange a mis fin au service en envoyant le dernier télégramme en France à 23H59, le 30 avril.

C’est Christophe Ndi, président de la “communauté des Zagrums” (un groupe privé rassemblant des salariés d’Orange), qui a eu l’honneur d’envoyer le “petit bleu” : “Le dernier télégramme a été émis ce soir 23h59 -STOP- Créé en 1879 le service était géré par Orange sur le site de Paris St Michel -STOP- Après 20h sur le site de Paris Alleray -STOP- C’est une page de l’histoire des Télécoms qui se tourne au profit de nouvelles technologies -STOP- Bon vent et merci à tous nos collègues qui faisaient encore fonctionner ce service- STOP et FIN”

900 000 télégrammes envoyés en 2005

En dépit de l'avènement des technologies numériques, Orange assurait encore un service de télégramme à travers son département des activités mutualisées. La télégraphie était passée au sans fil depuis longtemps : n’importe qui pouvait appeler le 36 55 pour dicter son message à un conseiller. Le message était ensuite transmis par téléphone puis par courrier.

Si la technologie peut paraître désuète, elle n’était pas complètement passée de mode. Selon le site Universfreebox, 900 000 télégrammes étaient encore envoyés en 2005. Un chiffre relativement important lié à l’activité des entreprises, des agences immobilières et des tribunaux qui utilisaient les télégrammes comme pièce juridique. Les Corses étaient également connus pour être de gros consommateurs de télégrammes, notamment pour l’envoi de condoléances.

L’année 2018 verra aussi la fin des cabines téléphoniques. Alors qu’il n’en restait qu’un peu plus de 1000 au 1er janvier 2018, Orange doit terminer leur démantèlement cette année.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
    ORANGE
ARTICLES LES PLUS LUS