Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Les technos qui ont fait 2016] L'hydrogène, le futur du transport ?

Pierre Monnier , ,

Publié le

Cette année, l'hydrogène s'est immiscé dans pas moins de trois modes de transport. Alstom a présenté un train à hydrogène. Un couloir de test entre la France et l'Espagne a été ouvert aux voitures à hydrogène. Et pour la première fois, un avion à hydrogène a embarqué quatre personnes.

[Les technos qui ont fait 2016] L'hydrogène, le futur du transport ? © DR

C'est le train qui "va déclencher une révolution dans le ferroviaire", selon Henri Poupart-Lafarge, le PDG d’Alstom. Présenté le 20 septembre sur le salon Innotrans de Berlin, le Coradia iLint est propulsé à l'hydrogène. Affichant les mêmes performances que son homologue diesel, ce train régional peut rouler à 140 km/h et parcourir une distance de 600 km. En soi, le Corodia iLint "ressemble à un train normal et sent comme un train normal", explique le patron du groupe français. Pourtant, la nouvelle fabrication d'Alstom ne rejette que de l'eau.

A la clé, le constructeur ferroviaire affirme un bénéfice écologique, mais également financier. L'achat de ce train serait radicalement moins cher que le coût d'électrification d'une ligne parcourue par des trains carburant au diesel. Pas étonnant donc qu'Alstom lorgne sur le marché allemand. Là-bas, la moitié des 40 000 km de lignes n'est pas électrifiée.

L'hydrogène ne séduit pas seulement le ferroviaire. Pour preuve, des voitures à hydrogène ont été créées ces dernières années. Un programme européen a même autorisé un corridor d'expérimentation transfrontalier entre la France, l'Andorre et l'Espagne. Des bornes de recharge ont été installées sur le tracé afin de promouvoir "l'hydrogène mobilité".

Et ce mode de propulsion prend de la hauteur puisque le premier avion quatre places à hydrogène a décollé. L'exploit a eu lieu en Allemagne, à l'aéroport de Stuttgart fin septembre. Le HY4 possède un rayon d'action de 750 à 1 500 km pour une vitesse de croisière de 145 km/h. A long terme, des vols régionaux pouvant transporter jusqu'à 19 personnes seront équipés de cette technologie.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle