Les technologies en kit : WikiHouse, pour fabriquer votre maison

Découvrez le huitième épisode de notre série "Do it yourself : les technologies en kit". Aujourd’hui, L’Usine Digitale vous présente la WikiHouse, une maison en pièce détachée qui peut être construite facilement, grâce à des plans en accès libre, sans l’aide d’un professionnel du bâtiment.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les technologies en kit : WikiHouse, pour fabriquer votre maison

Pour quelques milliers d'euros, n'importe qui peut installer une imprimante 3D dans son salon... Grâce à ces outils nouvelle génération, il donne libre cours à sa créativité. Pas de limites, il peut fabriquer des tasses de petit déjeuner rouges et bleues à petits pois, une brosse à dent jaune en forme de tête de dinosaure… Bref, n’importe quel bibelot pourvu qu’il soit petit.

Une maison en kit customisable

Mais pourquoi limiter ainsi la taille des objets que peuvent concevoir les passionnés du "fait maison" ? L’architecte Alaistair Parvin a présenté lors de la biennale du design de Gwangju, en Corée du Sud, sa WikiHouse. Ce bâtiment en contreplaqué est produit, pièce après pièce, avec un "CCN Router". Cette machine, facile à faire fonctionner, permet de découper des pièces en bois selon un tracé prédéfini. Les différentes parties de la maison s’assemblent ensuite comme un meuble Ikéa, grâce à un mode d’emploi.

Les plans de base de l’édifice sont en libre accès sur le net. Ils peuvent être modifiés par les internautes qui souhaitent customiser leur maison. Ils doivent suivre quelques règles simples : ne jamais créer une pièce qui puisse se monter à l’envers par exemple. Tout est fait pour faciliter la tâche du particulier qui veut construire son propre édifice, sans l’aide d’un professionnel et donc à moindre coût. Deux personnes suffisent pour montre la structure.

La règlementation doit s’adapter

Pour être habitable, la façade de la maison doit être recouverte d’un revêtement. Il faut également y faire des travaux d’isolation, de câblage et de plomberie, qui peuvent nécessiter l’intervention d’artisans du bâtiment. Alaistair Parvin a installé des prototypes de WikiHouse dans plusieurs endroits du monde. Mais aujourd’hui, aucun de ces bâtiments n’est habité.Pour le moment, la règlementation n’autorise pas à faire de l’une de ces maisons une résidence principale en France.

Comme l’explique le fondateur du projet lors de la conférence TED, diffusée ci-dessous, ce nouveau type de bâtiment low-cost devrait permettre à de nouvelles franges moins fortunées de la population d’accéder à la propriété.

Lélia de Matharel

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS