Les technologies en kit : Konstruktor, pour fabriquer votre appareil photo

Découvrez le cinquième épisode de notre série "Do it yourself : les technologies en kit". Aujourd'hui, focus sur Konstruktor, un appareil photo en pièces détachées, conçu par la société autrichienne Lomographische AG. Pour 35 euros, les amateurs de clichés argentiques peuvent se procurer ce coffret et fabriquer eux-mêmes leur réflexe 35 millimètres.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les technologies en kit : Konstruktor, pour fabriquer votre appareil photo

Les fanatiques de pellicule argentique à l’ancienne en ont rêvé. En 2013, l’entreprise autrichienne Lomographische AG l’a fait : elle a conçu Konstruktor, un appareil photo en kit. Ce réflexe mono objectif, équipé d’un système de visée, redirige la lumière sur un verre dépoli à l’aide d’un miroir.

La démarche est éducative : "Le Konstruktor vous permet de démystifier le processus de la photographie argentique en construisant vous-même votre propre appareil photo du début à la fin. En le fabriquant, vous commencerez à comprendre les mécanismes complexes derrière les photos que vous prenez", explique l’entreprise sur son site web.

Deux heures de travail

Deux heures de concentration et des doigts plus qu’agiles sont nécessaires pour assembler les multiples pièces qui composent la machine, comme le montre la vidéo ci-dessous :

Introducing The Konstruktor - The World's First Build-It-Yourself 35mm SLR Camera from Lomography on Vimeo.

LE STÉNOPÉ, ANCÊTRE DE L’APPAREIL PHOTO

Le Konstruktor n’est pas le premier appareil photo à fabriquer soi-même, loin de là : de nombreux sites proposent d’imprimer en 3D les différentes pièces qui composent ces machines, grâce à des plans en open-source. Les pièces détachées qui ne peuvent pas être produites directement, comme la batterie, sont en vente libre dans les magasins spécialisés.

Mais bien avant que l’imprimante 3D ne débarque dans les salons des particuliers, à l’époque où la photo n’en était qu’à ses débuts, il suffisait pour prendre des clichés d’avoir une simple boite en carton ou en métal, appelée sténopé. Pour fabriquer son propre ancêtre de l’appareil photo moderne, il suffit de peindre en noir l’une des faces de cette boite, puis d’y percer un trou de faible diamètre pour laisser entrer la lumière. Comme le montre la vidéo ci-dessous, il faut placer un support photosensible (du papier photographique par exemple) sur la face opposée à l’ouverture, pour capturer l’image inversée de la scène qui faisait face au sténopé.

Lélia de Matharel

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS