Les technologies émergentes de mémoires non volatiles prennent enfin leur essor

En développement depuis quinze ans, les technologies émergentes de mémoires non volatiles décollent enfin avec un marché qui devrait dépasser 1 milliard de dollars en 2019 et 7 milliards de dollars en 2023 selon le cabinet Yole Développement. Mais elles ne devraient pas évincer les technologies traditionnelles Dram et Flash.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les technologies émergentes de mémoires non volatiles prennent enfin leur essor
3D Xpoint, technologie de mémoire non volatile commune à Intel et Micron Technology

L’avenir sourit enfin aux technologies émergentes de mémoires non volatiles (NVM pour Non-volatile memory). Selon le cabinet Yole Développement, leur marché mondial, estimé à 99 millions de dollars en 2017 et 280 millions de dollars en 2018, devrait décoller pour dépasser 1 milliard de dollars en 2019 et atteindre 7,2 milliards de dollars en 2023.

A chaque technologie ses leaders

Les mémoires NVM sont en développement depuis 15 ans avec l’objectif de prendre le relais des mémoires Dram et Flash actuelles qui approchent de leurs limites en termes de miniaturisation, augmentation de la densité ou amélioration des vitesses de lecture/écriture.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Elle se ventilent principalement en trois familles : les mémoires magnétiques (MRAM), les mémoires à changement de phase (PCM) et les mémoires résistives (RRMA ou ReRAM). A chaque famille ses leaders : Everspin Technologies (essaimage de Freescale en 2008) dans les MRAM, Intel et Micron Technology dans les PCM, et Crossbar dans les RRAM. La France comptait une pépite dans la famille des MRAM : Crocus Technology, issue en 2004 à Grenoble de Spintec, le laboratoire mixte CEA-CNRS sur la spintronique, mariage de l’électronique et du magnétisme. Mais elle s'en est dégagée pour se recentrer sur les capteurs magnétiques à magnétorésistance tunnel.

Ces mémoires émergentes combinent les avantages de non volatilité des Flash (elles conservent leurs informations après coupure du courant) et de rapidité de lecture-écriture des Dram. Elles étaient censées au départ remplacer les deux technologies actuelles. Ce ne sera pas le cas selon le cabinet Yole Développement qui les voit plutôt compléter les Dram et Flash dans les modules et dispositifs de stockage de données. Malgré leur développement, elles ne représenteraient qu'une infime partie du marché des puces mémoires qui devrait tourner autour de 165 milliards de dollars en 2018 et 2019 selon le WSTS, l'Institut de statistiques de l'industrie des semi-conducteurs.

Intel et Micron en pôle position pour dominer le marché

Les PCM domineraient à plus des trois quarts le marché du stockage de masse de données des NVM, tandis que les technologies MRAM et RRAM trouveraient le gros de leurs applications dans l’embarqué notamment au sein de microcontrôleurs. Intel et Micron Technology devraient capter l’essentiel du segment des PCM avec leur technologie commune 3D XPoint qu'ils commercialisent sous les marques Optane et QuantX.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS