Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les tablettes multimédias n'ont pas tué les netbooks

, ,

Publié le

Après deux années de repli, le marché des « biens technologiques » se redresse, selon les chiffres publiés par l'institut GFK. Le succès des tablettes multimédia cache des résultats contrastés pour les autres familles de produits.

Les tablettes multimédias n'ont pas tué les netbooks © D.R.

Les entreprises citées

Avec 435 000 unités vendues en France en 2010, pour un chiffre d'affaires de 220 millions d'euros, les tablettes multimédia font figure de grandes vedettes de la très complète étude GFK sur les produits électroniques grand public, qui s'appuient sur les ventes réelles des différents réseaux de distribution grand public. Ce succès, assuré surtout sur les deux derniers mois de l'année, avec 160 000 ventes sur le seul mois de décembre, laisse néanmoins apparaître une nette préférence pour les versions Wi-Fi.  Le coût de la 3G, et surtout celui de l'abonnement proposé par les opérateurs, ayant fait renoncer beaucoup d'acheteur à l'Internet totalement mobile.

La micro-informatique en pleine forme

Grâce aux tablettes, mais pas uniquement, le marché de la micro-informatique personnelle a connu en 2010 une progression du chiffre d'affaires de 8%. Celui des micro-ordinateurs portables traditionnels a progressé de 2% et celui des mini-PC de 15%. Ces derniers ont donc été un peu vite présentés comme les victimes expiatoires des tablettes. Leur prix moyen de 285 euros (contre environ 500 euros pour les tablettes) n'y est pas pour rien.

Si l'année 2010 aura donc été favorable à la micro-informatique, elle l'aura aussi été à l'ensemble des biens électroniques. Après deux années de baisse, 2010 renoue avec la croissance (+0,9%, 17,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires TTC « sortie de caisse » comme le précise GFK). On retrouve le niveau de 2008, sans atteindre le record de 2007 (18,7 milliards d'euros).

Ventes en hausse, prix en baisse

Ce chiffre positif cache pourtant des résultats contrastés. Le chiffre d'affaires des lecteurs MP3, des lecteurs et des graveurs de DVD, des GPS, est en baisse. Le secteur de la photographie est en net recul (-4,7%), l'augmentation des volumes n'ayant pas contrebalancé la très forte baisse des prix, soulignant de manière plus marqué un phénomène général : les consommateurs français ont acheté en 2010 plus de biens électroniques (3,3 produits en moyenne, contre 3,2 les deux années précédentes), tout en dépensant moins (171 euros, contre 180 euros en 2009 et 188 euros en 2008). Ils ont donc, globalement, autant profité de la baisse des prix pour économiser que de l'amélioration des produits.

Téléviseurs 3D et connectés vedette en 2011

Pour 2011, GFK prévoit une progression des téléviseurs 3D et connectés, qui permettra de rester sur les sommets de ventes constatés en 2010, la poursuite du succès des systèmes de home cinéma, avec la percée des « soudbars » qui prennent 10% du marché, la forte augmentation des ventes de smartphones (11,8 millions en 2011 contre 7,7 millions en 2011), et la confirmation de la tendance constatée en 2010 dans le secteur de la photographie : baisse des prix, hausse modéré des ventes de compacts et de reflex, succès très net des hybrides (appareils non reflex à objectif interchangeable) au détriment des bridges, en baisse depuis 2008.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle