Les syndicats menacent de porter plainte contre l'ex-président de l'UIMM

La réponse ne s'est pas faite attendre. Les organisations syndicales mises en cause par Denis Gautier-Sauvagnac lors du procès de l'UIMM nient avoir reçu des enveloppes de liquide de la fédération de la métallurgie. Et menacent de porter plainte...

Partager
Les syndicats menacent de porter plainte contre l'ex-président de l'UIMM

Sur un point au moins, Denis Gautier-Sauvagnac (DGS), l'ancien président de l'UIMM, a dit vrai à la barre du tribunal. A peine avait-il indiqué, lundi 14 octobre, qu'une partie des sommes détournées avait été versée à des syndicats que les démentis se sont succédés les uns après les autres. Ce que DGS avait justement pronostiqué.

Petit rappel des faits : DGS et neuf autres personnes sont sur le banc des accusés pour déterminer si l'utilisation de 16 millions d'euros en liquide était ou non conforme à l'objet de l'UIMM. Une partie de cette somme a servi à payer des compléments de salaires à d'anciens cadres de l'organisation ou pour rembourser des frais. Cette partie-là du dossier est relativement claire et les prévenus sont poursuivis pour travail dissimulé ou recel.

En revanche, le solde, qui pourrait s’élever à plus de 10 millions d’euros, a été versé à des personnes physiques qui venaient chercher régulièrement leurs enveloppes avenue de Wagram à Paris, au siège de l'organisation. Lors des interrogatoires par la police et par les juges d'instruction, DGS n'a rien dit des destinataires. Et au début de l'audience, il semblait vouloir conserver son surnom, "Denis Garde le Silence". Mercredi 9 octobre, il expliquait encore à la présidente du tribunal qu'il ne pouvait parler, car les sommes avaient été versées en liquide et que les récipiendaires nieraient.

Coup de théâtre lundi dernier : DGS confirme que les montants sont bien allés au financement des syndicats de salariés, sans révéler le nom de ses contacts. Tous les syndicats ont nié avoir reçu la moindre somme de l'UIMM.

"Une vieille histoire"

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a indiqué que l'organisation n'a "pas touché d'argent de cette fameuse caisse" et a demandé à DGS, "des noms, des sommes, des faits" . Il a indiqué que si DGS citait la CFDT comme destinataire des fonds en liquide, celle-ci porterait plainte. Même réaction de la CGT de la CFTC ou de FO.

Entendu comme témoin, le prédécesseur de DGS à la présidence de l’UIMM, Arnaud Leenhardt, avait indiqué que les cinq syndicats représentatifs (les quatre cités précédemment et la CFE CGC) avaient reçu du liquide. Il avait ajouté que l'ancêtre du Medef, le CNPF, avait aussi touché de l'argent en liquide de la métallurgie. Dans son point de presse mensuel, Pierre Gattaz a estimé qu'il s'agissait "d'une vieille histoire, qu’il y a un procès en cours et qu’il faut laisser faire la justice".

Comme les versements ont eu lieu en liquide et que la comptabilité de l'UIMM était détruite chaque année (à l'époque la loi n'obligeait pas les syndicats à publier leurs comptes, ni à les faire expertiser par un tiers), ce sera parole contre parole. Finalement ce sont les paroles des uns et des autres qui risquent d’être mises en doute.

Christophe Bys

0 Commentaire

Les syndicats menacent de porter plainte contre l'ex-président de l'UIMM

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS