L'Usine Auto

Les syndicats de PSA demandent un "plan offensif de reconquête"

Astrid Gouzik , ,

Publié le

CFE-CGC, FO, CFTC et GSEA ont élaboré un texte commun pour un comité central d’entreprise (CCE) du constructeur automobile. Ils y indiquent ne pas cautionner l'ampleur de la restructuration prévue, ni le fait "que les salariés constituent une fois de plus la variable principale d'ajustement consécutive aux erreurs de stratégie accumulées au fil des années".

Les syndicats de PSA demandent un plan offensif de reconquête © D.R. - PSA

Dans le document, obtenu par l’AFP, rédigé conjointement par la CFE-CGC, FO, CFTC, ils indiquent ne pas cautionner l’ampleur de la restructuration prévue par le constructeur, "à revoir". Les syndicats y apporteront d’ailleurs un avis défavorable. Ils doivent en effet être informés et consultés sur la restructuration industrielle et les 8 000 suppressions de postes prévus dans le groupe, lors du CCE extraordinaire prévu ce mardi 11 décembre.

"Nous constatons des incertitudes sur les effectifs, les organisations cibles et le fonctionnement de l'entreprise à moyen terme", écrivent-ils. "Dans cette situation, dont nous ne nions pas l'extrême gravité", la CFE-CGC, CFTC, FO et GSEA (syndicat maison) "estiment pour autant que l'ampleur du plan proposé n'est pas recevable. Elles n'admettent pas que les salariés constituent une fois de plus la variable principale d'ajustement consécutive aux erreurs de stratégie accumulées au fil des années".

"Nous demandons que les négociations en cours sur le contenu du plan social soient complétées par des négociations visant à en réduire l'ampleur et l'impact", disent les quatre organisations.

"Au-delà de la stratégie purement défensive mise en place actuellement, nous attendons de la direction un véritable plan offensif de reconquête afin de remettre le groupe et ses salariés sur la voie de la réussite dans la durée", demandent les syndicats.

Parmi les propositions formulées par les syndicats ils évoquent "pendant la phase de réindustrialisation, le lancement par PSA d'un projet d'envergure de déconstruction de véhicules à Aulnay", usine de PSA entend fermer en 2014.

Dès lundi, la CGT avait indiqué qu'elle rendrait un avis défavorable. Elle avait aussi proposé un plan B, tandis que la CFDT a émis une série de préconisations.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

11/12/2012 - 13h58 -

Il faut aller au fond des choses, et exiger le retrait de la vignette écolo ("bonus écologique, malus économique"). Allez voir un concessionnaire pour acheter une voiture moyenne ou haut de gamme, vous verrez les écolo-taxes à payer. On se retrouve entre le bas de gamme où la part de main d’œuvre est importante (exit la France), et le haut de gamme allemand pour qui le prix compte peu.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte