Les syndicats d'Areva fatigués d’attendre

Le comité de groupe lance un appel pour que l’augmentation de capital se fasse le plus vite possible.

Partager

Les syndicats d'Areva fatigués d’attendre

Tout un symbole ! Le comité de groupe européen (CGE) a lancé, mardi 9 novembre, un appel pour accélérer l’augmentation de capital d’Areva. Tout s’est déroulé dans le 4e bureau de l’Assemblée Nationale. Quel meilleur endroit pour traiter d’un sujet si politique !
Maureen Kearney, secrétaire générale du comité d'entreprise européen du groupe nucléaire, estime qu’il « faut mettre un terme rapidement à toutes ses tergiversations et passer à la conquête des nouveaux marchés ». L’augmentation de capital d’Areva a été annoncée il y a plus d’un an, en juillet 2009. Avant l’été, le gouvernement a évoquée la possibilité d’une entrée d’EDF au capital du groupe. Depuis, peu de nouvelles... « Cette situation affecte l’image de l’ensemble de la filière nucléaire français », déplore Dominique Chevalier, membre du bureau du CGE d'Areva.

Le conseil de surveillance d’Areva devrait se réunir aux alentour du 16 novembre pour discuter de cette augmentation de capital. Trois candidats ont déposé une offre, les fonds d’investissements Qatari et Koweitien, ainsi que le japonais MHI. Cet industriel mène déjà un partenariat industriel avec Areva pour développer le futur réacteur Atmea. Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, envisage que MHI prenne 2 % du capital de son groupe.

Le CGE estime que le temps est désormais à l’action. Mais, les syndicats craigne que l’Etat puisse repousser l’augmentation de capital pour faire ressurgir un scénario ancien : l’entrée d’EDF, Bouygues et Alstom au capital d’Areva. Ce choix serait synonyme d’un repli franco-français, du plus mauvais effet à l’étranger. Le Pdg d’Alstom, Patrick Kron, a affirmé que son groupe n’a aucune prétention sur le capital d’Areva.

Un réel besoin industriel

Les syndicats estiment à 6,5 milliards d’euros les besoins d’Areva sur la période 2010-2012. « Les trois quarts serviront à la sécurisation du portefeuille minier. Le reste concerne les besoins d’usines de nouvelle génération d'enrichissement, et des modernisations d’usines existantes », analyse Jean-Pierre Bachmann du CGE.

S’il réclame l’ouverture de capital, le CGE met, toutefois, en garde face à une privatisation. « Nous sommes pour une ouverture, mais une ouverture maitrisée. Il ne faut pas se diriger lentement vers une privatisation, à la faveur par exemple d’un besoin de financement du CEA [l’actionnaire majoritaire d’Areva qui pourrait être amené à vendre tout ou partie de ses parts à la demande du gouvernement]. »

L’avenir proche reste incertain. Un des scénarii possibles serait que les fonds d’investissement du Koweït et du Qatar rentrent d’ici la fin de l’année au capital d’Areva et que le cas des industriels, MHI et EDF, ne soit examiné qu’au printemps. Les électriciens clients d’Areva jugent d’un très mauvais œil l’entrée possible de leur concurrent français à la direction de leur fournisseur. Quant à MHI, Alstom affirme que ce serait une très mauvaise idée de faire cette place à un de ses concurrents directs dans le nucléaire.

Ludovic Dupin



Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS