Les sucriers français en morceaux

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Les sucriers français en morceaux
Les espoirs portés par le nouveau marché européen libéralisé semblent bien loin pour les sucriers français. Touchés de plein fouet par la chute des cours de sucre, les deux?leaders du secteur en France, Cristal Union et Tereos, ont annoncé des résultats en fort recul pour cette deuxième?campagne post-quotas. Chez Tereos, numéro?deux mondial du secteur, cette contre-performance se traduit par une perte nette décuplée, à 242?millions d’euros, un chiffre d’affaires en repli de 7 %, à 4,44?milliards d’euros, et une dette nette de 2,5?milliards d’euros. En Champagne, Cristal Union annonce un résultat net négatif de 99?millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 1,7?milliard d’euros. La chute du cours du sucre, dont la valeur a atteint un plus bas historique, à un peu plus de 300?euros la tonne au cours de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte