Les stocks de pneus hiver se dégonflent

Le pneu hiver est victime de son succès. Climat, nouvelles réglementations dans certains pays d’Europe et changements de comportements des conducteurs entraînent un risque de pénurie et des changements de stratégie chez les fabricants et distributeurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les stocks de pneus hiver se dégonflent

Avec l’arrivée de la neige et des températures froides en France se développe un phénomène : un début de pénurie de pneus hiver, adaptés à des températures inférieures à sept degrés et qui présentent une bonne adhérence au froid et à la neige.

Chez Speedy, on assure que le mot pénurie est faible, face à l’ampleur du problème qu’il pose. « Nous n’avons des stocks que jusqu’à fin décembre, précise Philippe Cartoux, responsable Catégorie Pneumatiques dans le groupe. Après, nous ne savons pas quoi faire car les fabricants de pneumatiques ne nous réapprovisionnent plus. Ils s’occupent déjà à l’année prochaine pour des raisons commerciales ». Un argument auquel Michelin, principal fournisseur de pneus en France, répond vivement : « il n’y a pas de pénurie, puisque nous continuons à faire tourner nos usines, qui habituellement sont fermées », explique le géant français. La situation est la même chez Bridgestone France, selon un porte-parole.

Produit saisonnier

En effet, le pneu hiver étant un produit saisonnier, il est produit entre mai et octobre, pour des livraisons jusqu’à fin novembre. Seuls 30% des volumes de pneus restent alors à livrer sur l’hiver entier. Mais cette année, le groupe Michelin, par exemple, a laissé tous ses sites de production ouverts pour assurer des cadences importantes et répondre à la demande en forte hausse. « La demande est beaucoup plus soutenue depuis deux ans, explique le porte-parole de Michelin. Entre janvier et septembre, cette année, elle a progressé de 25% par rapport à 2009, qui était déjà une bonne année. C’est un rythme soutenu auquel personne n’était habitué ».

Mais chez Speedy, on ne voit pas la situation de la même manière. « Après deux hivers intenses, les stocks chez les distributeurs et chez les constructeurs étaient vides, explique le responsable. Les fabricants de pneus, qui avaient baissé leurs productions pendant la crise, n’ont pas adapté leurs capacités de production pour répondre à cette nouvelle demande et ne peuvent donc pas répondre à la demande actuelle ».

Maître mot : anticipation

Tout reposerait donc sur les prévisions de chacun, en se basant sur l’avenir et sur le climat qu’il va y avoir dans l’hiver dès le moment des précommandes, en juillet. Ce qui n’est pas toujours évident, selon le responsable de Speedy, au regard des conditions climatiques, et des hivers de plus en plus précoces et géographiquement surprenants. Selon lui, cette année, 400 000 pneus ont été précommandés en plus des trois millions habituels.

« Personne ne pouvait vraiment s’attendre à avoir autant de neige dans le Morbihan la semaine dernière ou à Orléans », explique le responsable de chez Speedy, qui rapatrie certains stocks de régions habituées au froid (est de la France) vers ces centres en manque de pneus. Chez Euromaster, le problème ne s’est pas posé. « Nous avons passé commande très en amont, en tirant les leçons de 2009, explique Sophie Fitte, responsable marketing pour Euromaster. Comme nous l’avons vu ces dernières années, il peut neiger n’importe où désormais et nous avons donc renforcé nos bases de commandes sur certaines régions, par exemple à Marseille, où il avait beaucoup neigé l’an passé ».

De nouveaux clients

Mais une autre raison explique le début de pénurie. Dans plusieurs pays d’Europe, comme en Finlande, en Allemagne ou en Autriche, il est devenu obligatoire de rouler avec des pneus hiver, sous peine d’amendes. Sans compter les marchés qui commencent à en commander, alors qu’ils ne le faisaient plus ou pas, à l’instar du Royaume-Uni.

Reste enfin une cause propre à la France : les conducteurs jouent la carte de la précaution et investissent dans des pneus hiver. Ce qui n’était pas forcément le cas auparavant. Un constat positif malgré la situation, selon Philippe Cartoux : « avant, les conducteurs venaient chez nous lorsqu’ils voyaient de la neige devant leur porte. Désormais, dès octobre, les gens anticipent et veulent un pneu plus adapté aux conditions météorologiques, pour davantage de sécurité. Ce qui est un bon point au final ».

1 Commentaire

Les stocks de pneus hiver se dégonflent

Slick
02/12/2010 11h:49

Oui en ce moment, on entend pas mal de choses. On nous parle de pénurie sans réellement savoir ce qu'il en retourne.

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    POSITIF
ARTICLES LES PLUS LUS