Les sous-vêtements JIL passent sous contrôle chinois

Partager

Le tribunal de commerce de Troyes (Aube) a retenu le plan de redressement partiel de la Sorotex (Société Romillone de Textile) à Romilly-ssur-Seine, en redressement judiciaire depuis l'automne dernier, présenté par le groupe chinois Yangtzékiang. Basé à Hong-Kong, ce dernier, spécialisé dans le textile, emploie 16 000 salariés dans une dizaine de sites de production et 600 points de vente en Asie.

Sa filiale française, implantée à Vitry-sur-Seine, qui emploie une cinquantaine de salariés et réalise 25 millions d'euros de chiffre d'affaires, assure la diffusion en GMS des différents produits du groupe. Elle reprend, pour 0,6 million d'euros, la marque JIL (sous-vêtements masculins), produit par la Sorotex, et 90 des 230 salariés .

« Nous ne conservons que les services administratifs, logistiques et commerciaux », précise David Fucs, responsable du département « lingerie » de Yangtzékiang France.

Ancienne unité de production du groupe troyen Devanlay (Maus Frères), la Sorotex était passée en 1999 dans le giron de l'alsacien Vestra, spécialisé dans le prêt-à-porter masculin en sous-traitance pour les grandes marques. Lequel, se recentrant sur son cœur de métier l'avait cédé en septembre dernier à un investisseur privé, Henri-Michel Kempf, ancien consultant en gestion et marketing, qui a jeté l'éponge trois mois plus tard.

Outre la marque Jil, Sorotex, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 17 millions d'euros en 2002, produisait également en sous-traitance des sous-vêtements féminins distribués sous la marque Scandale, et exploitait la marque Lacoste, restée propriété de Vestra.

Pascal AMBROSI

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS