Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les skis Rossignol passent sous pavillon norvégien

, , ,

Publié le

Le PDG du français Rossignol a confirmé la cession de 77 % du capital au fonds norvégien Altor, détenu jusqu'alors par l'actuel actionnaire majoritaire du groupe grenoblois d'articles de sport, le fonds d'investissement australien Macquarie.

Les skis Rossignol passent sous pavillon norvégien

Le groupe français Rossignol, qui comprend les marques de ski Rossignol et Dynastar, les chaussures de ski Lange et les fixations Look, va passer sous pavillon norvégien. 

Au terme de l'opération, le fonds d'investissement norvégien Altor détiendra 80 % du capital de Rossignol, le PDG Bruno Cercley et son équipe près de 9 %, et le fonds Weber Investissement une participation de 10 %, décrit Le Figaro dans son édition du 15 juillet, sans préciser le montant de la transaction.

Rossignol veut se renforcer dans le textile

Pour poursuivre son développement, Rossignol veut se renforcer dans le textile, poursuit Le Figaro.

"Nous ne réalisons que 9 millions d'euros de chiffres d'affaires dans ce secteur (...) mon sentiment est que nous allons dépasser avec la seule activité textile les 200 millions de chiffre d'affaires, d'ici cinq à six ans", écrit le journal, citant le PDG de Rossignol Bruno Cercley et soulignant que Rossignol pourrait également pénétrer le marché des raquettes de tennis ou des vélos.

Personne n'était joignable dans l'immédiat pour faire un commentaire chez Rossignol, qui emploie 1 121 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 207 millions d'euros pour son exercice 2011-2012.

Dans un communiqué, le groupe commente : "Cette évolution importante de l'actionnariat accompagnerait l'entrée du groupe dans une nouvelle phase de développement, à l'heure où celui-ci surperforme le marché". Il souhaite "continuer de renforcer sa position sur son métier de base, tout en accélérant son développement sur des catégories de produits complémentaires."

(avec Reuters)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle