Les services et l'industrie ralentissent encore en août

Partager

Les signes d'une possible récession dans les mois à venir persistent. L'enquête mensuelle de la société Markit et de la Compagnie des acheteurs de France, publiée jeudi 21 août, fait état d'un indice composite PMI pour la France, en légère baisse en août, à 47 points après 47,1 points en juillet. L'indice qui synthétise l'activité dans les services et l'industrie demeure donc à son plus bas niveau depuis novembre 2001. Pour le troisième mois consécutif, il stagne au-dessous du seuil de stabilité des 50 points. Alors que le produit intérieur brut s'est contracté de 0,3% au deuxième trimestre, cette nouvelle détérioration est un triste présage pour la croissance au troisème trimestre.

Le marché domestique en panne

Pour Markit, cette nouvelle baisse de l'indice par rapport à juillet "indique que l'activité économique du secteur privé est restée contractée en ce milieu du troisième trimestre", observe Markit. Elle s'explique une fois de plus, selon les auteurs de l'étude, par la diminution des nouvelles commandes de biens et services, «la troisième en trois mois et la plus sévère jamais enregistrée ».

Dans l'industrie, l'indice a été plus durement touché encore, enregistrant la plus forte baisse de la production depuis décembre 2001, là encore en raison de la lourde chute des nouvelles commandes. Il est passé de 47,1 points en juillet à 45,1 points en août. "Les données suggèrent que le ralentissement des ventes a principalement touché le marché domestique, les nouvelles commandes à l'export n'ayant que légèrement diminué par rapport au mois dernier", souligne Markit. Dans le secteur des services, l'activité a ralenti à un rythme moins soutenu qu'en juillet. L'indice est remonté à 48,5 points en août contre 47,5 points en juillet.

Le secteur privé se contracte encore chez les Quinze

Mais le mois d'août n'aura pas été non plus un bon cru pour la zone euro, à en croire la première estimation flash de la société Markit et de la Royal Bank of Scotland (RBS). L'indice PMI composite des secteurs manufacturier et des services est un peu remonté en août à 48 points, contre 47,8 points en juillet. mais il signale malgré tout une contraction de l'activité, pour le troisième mois consécutif. L'indice du seul secteur manufacturier a progressé de 0,1 point à 47,5 points, mais celui du secteur des services a reculé de 0,1 point à 48,2 points, son plus bas niveau depuis juin 2003. "Avec tous les indices sous la barre des 50 points, il semble que l'activité se contracte dans la plupart des secteurs et des pays de la zone euro", indique Jonathan Loynes, économiste chez Capital Economics.

Récession technique ou pas au troisième trimestre, tous les analystes soulignent néanmoins le faible niveau des nouvelles commandes et des perspectives dans les services au troisième trimestre. L'activité des Quinze s'est déjà contractée au deuxième trimestre, pour la première fois depuis la création de la zone, à - 0,2%.


Carmela Riposa

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS