Les services de géolocalisation mobile promis à une très forte croissance

Accepter de partager sa position géographique via son mobile entre dans les mœurs. Une nette majorité d'utilisateurs dans le monde sont désormais ouverts aux services de "géoloc", dont 64% en France. Une belle opportunité pour les entreprises souhaitant développer ces services, à condition de ne pas se tromper de cible.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les services de géolocalisation mobile promis à une très forte croissance

Envolées toutes les réticences du public vis-à-vis de la géolocalisation mobile ? Pas encore tout à fait, mais l'idée à fait du chemin. Ainsi : plus de 60% des possesseurs de portables dans le monde, qui n'utilisent pas encore ces services, souhaite désormais y avoir recours. C'est ce que révèle l'étude "Mobile Life", réalisée par l'institut TNS Sofres.

La France se distingue avec un taux d'intérêt de 64%, donc plus élevé que la moyenne mondiale. De même : 31% des Français équipés de téléphones mobiles utilisent aujourd'hui régulièrement ces services, contre 19% au niveau global. "Les services de géolocalisation entrent dans la norme, particulièrement en France", explique à L'Usine Nouvelle, Frédérique Bonhomme, directrice de projet au sein de la Digital Factory de TNS Sofres. "La géoloc est désormais la fonctionnalité mobile qui devrait bénéficier de la plus forte croissance au niveau mondial."

Tous les usages ne connaissent cependant pas le même succès. La navigation avec cartes et GPS est actuellement le type de service qui génère le plus d'intérêt (42%), suivi par la localisation de restaurants et lieux de sortie (30%), ou des points d'intérêt à proximité (29%). Quelque 20% utilisent également les services de géoloc pour trouver des horaires de transports publics.

La géoloc pour le marketing mobile : beaucoup moins acceptée

Si les utilisateurs acceptent d'être localisés afin d'accéder à un service à valeur ajoutée, ils sont en revanche beaucoup plus réticents à voir leur position géographique exploitée pour de la publicité. Ainsi : seuls 8% des Français déclarent trouver la publicité mobile intéressante dans la mesure où elle leur propose une offre utilisable à proximité. Ce chiffre atteint les 21% au niveau global.

De même : seulement 6,5% des Français choisissent de se géolocaliser pour bénéficier d'offres spéciales et coupons (12,5% au niveau global). Et parmi ces quelques Français qui utilisent ou souhaitent utiliser ces offres promotionnelles : 46% se disent favorables à la réception d'offres des magasins dont ils se trouvent à proximité dans la mesure où ils apprécient ces enseignes (contre seulement 33% au niveau global).

"Lorsque les utilisateurs apprécient une marque, ils sont plus enclins à accepter du marketing mobile géolocalisé la concernant. Il faut donc développer des services proposant un choix d'enseignes pour lesquelles vous serez alerté", précise Frédérique Bonhomme.

Forte disparité des usages selon les pays

Cette étude met en évidence une forte hétérogénéité de l'intérêt pour les services de géolocalisation mobile au niveau mondial. Ainsi : les Latino-Américains sont les plus nombreux adoptent ces services pour trouver des amis à proximité. Ils sont 39% à expliquer que c'est une des raisons principales pour lesquelles ils partagent leur localisation, alors qu'ils sont seulement 11% en Inde. Ce taux atteint 9% à peine en Amérique du Nord et 15% en France.

Autre exemple : dans les marchés asiatiques développés, 36% des personnes les utilisent pour trouver des restaurants et des lieux de divertissement à proximité, alors qu'en Chine ce chiffre tombe à 17%. "Cela place la Chine bien en dessous de la France (30%) et encore davantage des États-Unis (42%)", note TNS Sofres.

Conclusion : "Une entreprise souhaitant développer des services de géolocalisation mobile, doit tenir compte de ces variations régionales et développer des services adaptés à chaque population", conclut Frédérique Bonhomme.

L'étude Mobile Life de TSN Sofres a été réalisée auprès de 48 000 personnes dans 58 pays.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS