Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les secrets de l’usine flexible d’Opel

Frédéric Parisot , ,

Publié le

À Saint-Gotthard, en Hongrie, le constructeur fabrique trois de ses nouveaux moteurs : un diesel et deux essence. 500?millions d’euros ont été investis pour faire de ce nouvel atelier, baptisé Flex Plant, une référence en matière de flexibilité. La ligne de moteurs essence, ici en photo, est la première du groupe à produire à la fois des moteurs à trois cylindres et des quatre-cylindres. 

Les secrets de l’usine flexible d’Opel

Des supports universels

Opel a mis au point des supports universels, capables de transporter deux types de moteurs (à trois ou à quatre cylindres). Ces supports convoient le produit tout au long de sa fabrication, depuis l’usinage jusqu’à l’assemblage, en passant par les phases de nettoyage qui peuvent désormais être robotisées (une première chez Opel). Résultat : les opérations s’enchaînent sans perte de temps.

Des "kit-boxes"

Chaque moteur est décliné en plusieurs versions qui comportent des accessoires différents. Impossible de disposer tous les stocks de pièces détachées en bord de ligne. Grâce aux "kit-boxes", ces boîtes qui suivent le moteur, les opérateurs ont tous les composants à portée de main, ce qui rend les postes de travail plus ergonomiques et limite les risques d’erreur.

Des opérateurs polyvalents

Les 90 opérateurs sont tous formés sur les deux lignes (essence et diesel), ce qui permet de lancer l’une ou l’autre alternativement en fonction de la demande.

De l’usinage en îlots

Fini les productions en ligne. Toutes les machines-outils sont disposées en îlots. Chaque îlot est capable d’exécuter toutes les opérations. Ainsi, la production ne s’arrête jamais, même en cas de panne sur une machine.

Du mobilier adaptable

Typique des organisations lean, le mobilier tubulaire pourra être transformé au fil des évolutions de l’atelier, pour accompagner la montée en cadence, ainsi que les futures embauches (800 personnes d’ici à 2016).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle