Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Les secrets de fabrication des Pom’potes enfin percés !

,

Publié le

Diaporama L’histoire du succès des Pom’potes de Materne est un peu celle d’une révolution. Lancées en 1998, ces compotes en gourdes en plastique ont séduit petits et grands et dépoussiéré un rayon qui s’était endormi. L’Usine nouvelle vous révèle les secrets d’un succès désormais transatlantique.

Les secrets de fabrication des Pom’potes enfin percés ! © Groupe Mom

Quelle famille ne connaît pas aujourd’hui les célèbres Pom’potes ? Synonymes de praticité et d’aliment sain, ces compotes en gourdes souples ou sachets lancées en 1998 par Materne ont révolutionné un marché traditionnel de la compote qui s’était passablement endormi. Depuis, leur succès ne s’est pas démenti. "La réussite a été telle que le nom de Pom’potes est devenu un générique en France désignant une catégorie", s’enthousiasme Michel Larroche, le pdg du groupe Mom (Mont-Blanc Materne), citant les exemples de Sopalin et Frigidaire. Aux Etats-Unis, lancées en 2008 sous le nom de GoGoSqueez, elles connaissent aussi un réel engouement. Une seconde usine, après de celle de Traverse City (Michigan), a été inaugurée le 11 juin, à Nampa, près de Boise (Idaho), pour répondre à la demande.

un avantage technologique 

La recette de ce succès transatlantique ? "Le produit répond à une attente de consommateurs de plus en plus nombreux, notamment aux Etats-Unis pour des produits sains et pratiques", affirme Michel Larroche. Mais pas seulement. Selon lui, la technologie utilisée est également à la base du succès, faisant la différence sur les concurrents apparus depuis. "Nous nous sommes inspirés au départ d’un système conçu pour les spationautes de la Nasa, prévu pour la consommation de leurs repas", rappelle-t-il. Grâce à un procédé de "form, fill and seal" (formage, remplissage, scellage) développé en exclusivité avec le groupe espagnol Volpak, Mom affirme produire 30 à 40 % moins cher que ses concurrents. "C’est une technologie compliquée que nous maîtrisons parfaitement et qui nous permet aujourd’hui de remplir quatre gourdes de parfums différents en même temps", assure le PDG. Pour sa seconde usine aux Etats-Unis, à Nampa près de Boise (Idaho), le groupe a utilisé les mêmes technologies que celles de son site français de Boué (Aisne).

Le même process Outre-Atlantique 

C’est le français Boris Salomé, ancien responsable de la mise en place du lean manufacturing dans le groupe Mom, qui a été chargé de reproduire et adapter les mêmes technologies de production que le site français Materne de Boué (Aisne). "Nous avons travaillé pendant un an pour développer l’usine Nampa et former les salariés, notamment à nos méthodes de lean", détaille Boris Salomé. Aujourd’hui, certaines technologies ont même été lancées d’abord aux Etats-Unis, avant de l’être en France. C’est le cas du "bouchon hélice", développé en collaboration avec le  sous-traitant néerlandais IPN. Reconnu comme plus pratique pour les enfants, il commence à apparaître depuis quelques semaines en France.

L’Usine nouvelle vous emmène dans la nouvelle usine du groupe Mom aux Etats-Unis, à Nampa, découvrir les coulisses de la fabrication des célèbres compotes en gourdes en huit étapes clefs. 

Adrien Cahuzac 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle