International

« Les saoudiens veulent lier des relations commerciales durables avec les PME françaises », Sylvia Bourdon, directrice de SB Global Trade Action

Publié le

Créée, il y a un peu plus d’un an pour accompagner les PME françaises dans leur développement à l’international, la société SB Global Trade Action, dirigée par Sylvia Bourdon pose ses jalons en Arabie Saoudite et sa région, qui représente un bassin de 225 millions d’habitants.

« Les saoudiens veulent lier des relations commerciales durables avec les PME françaises », Sylvia Bourdon, directrice de SB Global Trade Action

Après avoir convaincu plusieurs PME françaises de l’intérêt de s’implanter en Arabie Saoudite, SB Global Trade Action a signé ses premiers contrats avec  L'Eau Pure, Jardins de Babylone, Vactec et Evitech pour la mise en relation industrielle et commerciale avec des entreprises saoudiennes. Une fois ces contrats signés,   Sylvia Bourdon a effectué sa première mission de prospection, du 16 au 23 octobre 2009, pour leur trouver des partenaires locaux au Royaume d’Arabie Saoudite où la France est encore assez peu représentée commercialement, contrairement à l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie et bien évidemment, les Etats-Unis. «  On m’avait déconseillé ce voyage en affirmant qu’une femme ne peut pas réaliser des affaires en Arabie Saoudite. Et, sur place, j’ai découvert que c’est faux. J’ai été remarquablement accueillie et j’ai réussi la mission que je m’étais fixée », relate Sylvia Bourdon.   Et c’est à l’ambassade de France de Riyad, invitée par l’Ambassadeur Bertrand Besancenot et en présence de plusieurs entreprises du CAC 40 dont Veolia, que Sylvia Bourdon a pu rencontrer les futurs partenaires des entreprises françaises qu’elle représente.

L’objectif est de leur   exposer en détail leurs technologies, comme le traitement de l’eau dans des environnements urbains et industriels pour L’Eau Pure, l’implantation de murs et   de surfaces écologique créés par Amaury Gallon, le gérant des Jardins de Babylone, les systèmes de protection incendie développés par Vactec, et enfin les solutions de vidéo-surveillance intelligente proposées par Evitech. Des technologies innovantes qui ont conquis plusieurs entreprises saoudiennes, dont EVCOM Investment. Intéressé par le savoir-faire de L’Eau Pure et de Vactec, le président le cette entreprise, élu meilleur entrepreneur en 2007 dans son pays, est déjà en  négociation commerciale avec les dirigeants français et s’apprête à visiter les sites où ces technologies sont implantées. L’objectif à terme est de procéder à un transfert de technologie pour industrialiser sur place les process et de les commercialiser ensuite dans toute la région : Syrie, Jordanie, Egypte, Emirats, Yemen, Irak…

Plusieurs femmes d’affaires de la haute société saoudienne figurent également parmi les futurs partenaires des PME françaises et l’une d’elles rencontrera en décembre prochain en France, Evitech et les Jardins de Babylone pour développer et commercialiser leurs technologies dans son pays. Quatre   entreprises françaises qui tissent leurs premières relations commercial en Arabie Saoudite et qui devraient être bientôt rejointes par une importante société de formation, actuellement en pourparlers avec la Chambre de commerce de Riyad.

30 entreprises promues en mars 2010

Dès que les entreprises   françaises et leurs partenaires saoudiens auront signé leurs accords de développement, SB Global Trade Action deviendra officiellement leur intermédiaire commercial et percevra une somme forfaitaire de 40 000 euros hors taxe pour chaque entreprises représentée à l’export, puis ensuite 5% sur le CA généré. « Les relations s’installent doucement, mais j’ai confiance. Les Saoudiens veulent nouer avec les PME françaises des rapports industriels et commerciaux à long terme. Nous avons beaucoup d’entreprises à fort potentiel qui intéressent ces investisseurs et c’est le moment pour les PME de les rencontrer pour développer leurs affaires à l’exportation. L’Arabie est un pays à économie ouverte », indique sa dirigeante.

Prochaine étape en mars 2010, avec l’opération de promotion en Arabie Saoudite, d’une trentaine de PME françaises de différents secteurs. Pour préparer ce voyage et avoir un soutien officiel, Sylvia Bourdon s’affaire pour solliciter une dizaine de patronages auprès notamment de l’Ambassadeur de France, de l’Ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite ; de Anne Marie Idrac, Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur ;   de Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du commerce et de l’artisanat ; du directeur international de la CCIP ; du   directeur général d’Ubifrance… «  Une fois ces patronages réunis, une trentaine d’entreprises françaises innovantes seront sélectionnées et, moyennant 1000 euros  pour chacune, elles seront présentées à de futurs investisseurs saoudiens, en présence d’entreprises
du CAC 40 comme Veolia, EADS, Alstom et Air France KLM… qui pourraient devenir les sponsors de l’opération », conclut Sylvia Bourdon.

Sibylle Lhopiteau

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte