Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les salariés de Renault Maubeuge débrayent

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Depuis le début du mois, ils protestent contre des conditions de travail dégradées et contre les négociations sur la compétitivité.

Les salariés de Renault Maubeuge débrayent © D.R.

Les entreprises citées

En marge de la journée de négociations sur la compétitivité chez Renault, 39 salariés du site Maubeuge Construction Automobile (MCA), filiale du constructeur à Maubeuge (Nord), ont fait grève, jeudi 29 novembre. "Nous sommes sans cesse sollicités pour la productivité. Maubeuge est la seule usine de Renault à n’avoir que trois semaines de congés, à travailler tous les samedis, à démarrer à 5 heures du matin et  à ne pas s’arrêter la semaine de Noël !", a expliqué Samuel Beauvois, délégué syndical Sud.

L’intersyndicale demande une prime exceptionnelle de 500 euros en contrepartie du durcissement des conditions de travail. La suractivité du site est directement imputée à la montée en cadence du Citan, le petit véhicule utilitaire basé sur le Kangoo et produit par MCA pour Mercedes.

Les salariés protestent également contre les négociations sur la compétitivité dans le groupe. Les syndicats refusent la proposition de la direction d’échanger des salariés entre les sites de Douai (Nord), Maubeuge (Nord) et Batilly (Meurthe-et-Moselle). 2 050 salariés travaillent sur le site MCA où ils produisent les utilitaires Renault Kangoo, Kangoo electrique et Mercedes Citan.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle