Les salariés de Plysorol International craignent une fermeture en octobre

La nouvelle mise en redressement judiciaire de l’entreprise fait craindre le pire aux salariés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les salariés de Plysorol International craignent une fermeture en octobre

Les 277 salariés français de Plysorol International, filiale du groupe libanais John Bitar & Co, notamment ceux du site de Lisieux dans le Calvados où se trouve le siège social de Plysorol International spécialisée dans la fabrication de contreplaqués, s’inquiètent vivement de leur avenir.

Leur entreprise a été mise en redressement judiciaire avec une période d’observation de deux mois le 7 juin dernier par le tribunal de commerce de Lisieux et cela n’augure de rien de bon. "Depuis notre reprise par John Bitar & Co en octobre 2010, nous avons eu sept mois de chômage technique, calcule Michèle Lemazurier, secrétaire FO du comité d'entreprise à Lisieux. Aucun des investissements promis n’a été réalisé. John Bitar & Co ne tiendra pas ses promesses et n’investira pas chez nous. Il préfère investir au Gabon où se trouvent les 600 000 hectares de bois Okoumé, produit de base pour les contreplaqués que nous fabriquons, et ses deux filiales Leroy Gabon et Pogab. Légalement, le groupe n’a d’obligation de maintenir les activités des trois sites français et leurs effectifs que deux ans, c’est à dire jusqu’en octobre prochain. Il pourra alors mettre la clef sous la porte. Comme notre précédent propriétaire, le chinois Guohua Zhang, Bitar & Co, ne visait en nous reprenant que les forêts et les installations gabonaises".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Injoignables, la direction de l’entreprise et les deux avocats de Bitar & Co n’ont pu répondre à nos questions.

Outre Lisieux et ses 70 salariés, Plysorol International compte deux autres sites en France, l’un à Epernay (Marne) où travaillent 95 personnes et un autre à Fontenay-le-Comte (Vendée), fort de 112 salariés. La reprise de Plysorol, qui n’était autre que le leader européen de la fabrication de contreplaqués, par le groupe libanais avait entrainé la perte de plus de 152 emplois sur le site de Lisieux. Au Gabon, environ 250 salariés, dernier chiffre cité en 2011 par les avocats du groupe, travaillent pour ce dernier.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS