Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les salariés de Lustucru ne veulent pas être dévorés par Panzani

, ,

Publié le

Social

A Marseille (Bouches-du-Rhône), siège social du fabricant français de pâtes Lustucru, les salariés ont fait grève pendant 24 heures jeudi 2 mai, pour obtenir la mise en place immédiate d'un volet social.

Ils s'inquiètent en effet des conséquences pour leur emploi, du rachat de leur entreprise par Panzani, décidé en mars. Paribas Affaires Industrielles (PAI) propriétaire du groupe Panzani, avait acquis le fabricant de pâtes Lustucru pour 500 millions d'euros auprès de la famille Skalli.

Sur les 1.400 salariés de Lustucru, Panzani garderait moins de la moitié du personnel, selon les syndicats. Ceux-ci craignent aussi que le repreneur ne s'intéresse qu'aux produits frais et délaisse les pâtes sèches, activité pour laquelle travaillent environ 600 salariés.

Juliette BOSSE-PLATIERE

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle