Quotidien des Usines

Les salariés de Laprade refusent la fermeture de leur usine

,

Publié le

L'inquiétude est à son comble au sein de l'usine Laprade, une entreprise métallurgique, implantée à Arudy (Pyrénées-Atlantiques).

Détenue par le groupe Theiss, la PME qui emploie 25 salariés, a entamé sa descente aux enfers il y a un peu plus d'un an. A cette époque, elle avait été obligée de se séparer de 13 salariés et de revoir à la baisse sa production.

Malgré tout, au printemps 2007, le groupe Theiss, actionnaire majoritaire, s'était engagé devant le TGI de Pau à lancer un plan de développement et diversification.

Aujourd'hui, l'usine fonctionne au ralenti. L'activité de laminage à froid est passée en quelques mois de 700 à 400 tonnes mensuelles. Le déclin s'accélère. La semaine dernière, les représentants du comité d'entreprise ont alerté les élus locaux de la mise en cessation de paiement de l'entreprise. Une situation qu'ils n'acceptent pas.

D'ailleurs, une motion qui porte sur le refus de fermeture de l'usine a été remise à la direction de l'usine. Les salariés de Laprade viennent de faire appel à un avocat pour défendre leurs intérêts. Jusqu'au bout.

De notre correspondante en Aquitaine, Colette Goinère

Nouveau !
L'édition 2008-2009 de « L'Atlas des Usines » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 785 sites de production de plus de 85 salariés implantés en France. Il est en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte