Les salariés de la SNCF consultés par les syndicats lors d'une "vot'action" du 14 au 21 mai

La consultation des salariés de la SNCF sur le projet de réforme débute le 14 mai et durera jusqu'au 21 mai. Organisé par les syndicats de cheminots, cette "vot'action" devrait permettre de mieux cerner l'adhésion des salariés au mouvement de grève. Interviewé par CNews, le secrétaire général de la CGT-Cheminot explique la démarche.

Partager
Les salariés de la SNCF consultés par les syndicats lors d'une

Réunis en intersyndicale le 9 mai, la CGT, la CFDT, l'Unsa et Sud Rail ont décidé de l'organisation d'une "vot'action" du 14 au 21 mai. Les salariés de la SNCF sont invités à voter pour répondre à la question : "Êtes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement ?"

"Cette votation permettra de montrer que l'opposition à cette réforme est très, très large", espère Laurent Brun de la CGT, pour qui il est essentiel de "casser cette idée que 80% des cheminots soutiennent la grève". Le taux de grévistes est tombé à son plus bas le 9 mai depuis le début du mouvement, avec moins de 15% de personnels mobilisés.

Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminot, était l’invité de la matinale de CNews le mercredi 9 mai. Le syndicaliste projette d’organiser un référendum auprès de la SNCF : "nous allons questionner les cheminots pour savoir si oui ou non ils sont en accord avec cette réforme", explique-t-il.

Il voudrait démontrer que la direction de la SNCF se trompe : "la direction qui dit que ‘puisque trois quarts des cheminots ne sont pas en grève, c’est que trois quarts des cheminots soutiennent la réforme’", relate-il. Et d’ajouter : "à mon avis la réponse sera écrasante, mais on le verra bien."

Le 7 mai, les syndicats ont rencontré le Premier ministre Edouard Philippe qui a souhaité instaurer une règle d'or pour interdire un endettement excessif de la SNCF et faire voter la reprise de la dette de l’entreprise par le Parlement. Selon le Premier ministre, la réforme doit encore "être finalisée" mais il n’est pas revenu sur les grandes lignes : l’ouverture à la concurrence, la fin du statut de cheminot et la réorganisation de la SNCF. Une nouvelle réunion avec les syndicats sera prévue le 24 ou 25 mai.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS