Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les salariés de l'unique fabricant français d'éoliennes en appellent à l'Etat

, ,

Publié le , mis à jour le 17/11/2017 À 06H32

Infos Reuters ORLEANS, Loiret (Reuters) - Les 140 salariés de l’unique fabricant français d’éoliennes, Vergnet SA, en appellent à l’Etat et à la Banque publique d’investissement pour leur permettre de franchir "dignement" l’étape du redressement judiciaire qui frappe leur entreprise.

Les salariés de l'unique fabricant français d'éoliennes en appellent à l'Etat
Les 140 salariés de l’unique fabricant français d’éoliennes, Vergnet SA, en appellent à l’Etat et à la Banque publique d’investissement pour leur permettre de franchir "dignement" l’étape du redressement judiciaire qui frappe leur entreprise.
© D.R

Après une année 2015 couronnée de bons résultats, l’entreprise a pâti de la chute des cours des matières premières, sa clientèle étant essentiellement située en Afrique. Des positionnements sur de très gros projets jugés "trop ambitieux" par le comité d’entreprise ont également contribué à affaiblir le producteur d’éoliennes.

Dans l’attente d’une potentielle décision de reprise, qui devrait intervenir le 21 novembre, Jean-Marc Sassolas, secrétaire du comité d’entreprise, demande "des moyens pour les salariés prochainement licenciés". "La moitié des salariés sera probablement licenciée. La BPI ne peut pas les laisser tomber avec un plan social a minima", a-t-il expliqué jeudi 16 novembre à Reuters. "Rien n’a été fait pour redresser Vergnet malgré nos alertes lancées depuis deux ans. Nous avons un profond sentiment de gâchis".

Un "véritable paradoxe"

"Les accords de Paris, signés en 2015, ont souligné la nécessité absolue de rester en deçà de 2°C de hausse de température sur la planète", rappellent les salariés dans une lettre ouverte. Ils dénoncent "un véritable paradoxe entre la volonté affichée de la France de développer les énergies renouvelables, et la situation de Vergnet SA", alors que l’Etat, au travers de la BPI, demeure son actionnaire majoritaire.

Contactée par Reuters, la BPI n’a pas souhaité faire de commentaires.

Mourad Guichard, édité par Sophie Louet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • VERGNET à ORMES (45140)

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus