Les salariés de GM&S reprendront le travail lundi

par Caroline Pailliez
Partager

PARIS (Reuters) - Les salariés de GM&S Industry, qui ont bénéficié mercredi d'un sursis d'un mois pour que des repreneurs formulent une offre, reprendront le travail lundi après avoir retiré les bonbonnes de gaz qui, selon eux, piégaient l'usine, a annoncé l'avocat du comité d'entreprise, Jean-Louis Borie.

"Les salariés ont pris (cette décision), ne serait-ce que pour voir si Renault et Peugeot vont tenir leurs promesses", a déclaré l'avocat des salariés, mercredi, à la sortie d'une assemblée générale.

Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) a accordé mercredi matin une prolongation d'un mois de la procédure de redressement judiciaire du site accordant ainsi plus de temps aux repreneurs pour formuler leurs offres. Ces dernières doivent être déposées au plus tard le 7 juin auprès du tribunal et seront analysées en audience le 23 juin.

"A 16h00, on a pris la décision de faire évacuer l'usine et les alentours pour que l'équipe de déminage se mette en oeuvre", a déclaré Jean-Louis Borie, précisant que la résolution avait été votée à l'unanimité.

"Il n'y a pas tellement de retard à rattraper en termes de commandes mais on souhaite assurer la facturation pour les entrées de trésorerie de juin (...). C'était une préoccupation de l'administrateur judiciaire."

Les salariés occupent le site de la Souterraine, dans la Creuse, depuis le 11 mai dernier et disent l'avoir "piégé" avec des bonbonnes de gaz et des bidons d'essence.

Ils souhaitaient faire pression sur Renault et PSA, les principaux donneurs d'ordres, pour qu'ils augmentent leurs carnets de commandes. A eux deux, les constructeurs automobiles français représentent les deux tiers du chiffre d'affaires de l'entreprise.

DEUX REPRENEURS POTENTIELS

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, qui avait fait de ce dossier une "priorité" du nouveau gouvernement, avait contacté dimanche le PDG de Renault, Carlos Ghosn, et le président du directoire de PSA, Carlos Tavares.

Suite à cet échange, PSA a décidé d'augmenter ses commandes de 10 à 12 millions d'euros, et Renault à les doubler pour les porter à 10 millions d'euros.

Deux repreneurs ont pour l'instant manifesté leur intérêt à travers des lettres d'intention. Il s'agit de la famille Frey, spécialiste de l'immobilier commercial et de l'industriel automobile GMD.

Pour l'avocat, aucun ne présente pour l'instant de solution idéale.

La famille Frey, qui ne détient pas d'expérience dans l'industrie automobile, "inquiète", dit Me Borie. "Les salariés de GM&S ont déjà fait affaires à des repreneurs financiers et cela ne s'est pas bien passé."

Le groupe, qui a investi dans le vin, a toutefois indiqué aux délégués syndicaux qu'il s'associerait avec un industriel de la région et conserverait 240 emplois sur les 277 que compte le site.

De l'autre côté, "l'offre de GMD, telle qu'elle est présentée, représente un haut risque", a dit l'avocat. "Ils veulent dépouiller l'entreprise de tous ses bijoux de famille."

L'industriel souhaiterait transformer l'usine en atelier d'emboutissage, ce qui limiterait considérablement le potentiel de production du site et ne permettrait d'engager qu'une centaine d'ouvriers, explique-t-il.

"L'offre peut être améliorée d'ici le 7 mai. On attend de voir."

L'administrateur judiciaire a également contacté le groupe italien Magnetto.

(Edité par Yves Clarisse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS