Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les salariés de Cassidian Test & Services mobilisés contre la cession de leur société

, , , ,

Publié le

Les personnels de Cassidian Test & Services à Elancourt (Yvelines) et Colomiers (Haute-Garonne) continuent de bloquer les expéditions en opposition au projet de cession de leur entreprise.

Les salariés de Cassidian Test & Services mobilisés contre la cession de leur société © LuisJouJR - Flickr - C.C

Menacés par un projet de cession, les salariés de Cassidian Test & Services, une filiale de Cassidian (groupe EADS) spécialisée dans la fabrication de banc de tests pour les équipements aéronautiques, ont décidé de maintenir la pression sur le groupe européen lors des assemblées générales conjointes qui se sont déroulées, le 23 octobre au matin, sur les deux sites de la société à Colomiers (Haute-Garonne) et Elancourt (Yvelines).

"Nous avons décidé de poursuivre le blocage des expéditions entamé le 17 octobre afin de continuer d’avoir un impact sur le chiffre d’affaires", a détaillé à l’Usine nouvelle.com, Eric Sabathier, délégué syndical CFTC. "Nous avons également pris la décision de demander rendez-nous à notre direction locale pour tenter d’avoir des réponses aux nombreuses questions que se posent les salariés et qui ont émergé durant ces assemblées générales". En revanche les salariés ont suspendu leur mouvement de grève entamé suite à la rencontre, le 22 octobre, des représentants du personnel avec Marwan Lahoud, directeur de la stratégie d’EADS et au cours de laquelle ce dernier avait confirmé l’intention du groupe aéronautique de céder Cassidian Test & Services.

"Cassidian  Test & Services a toute sa place au sein d’EADS"

"Une short-list de trois repreneurs, dont un financier et deux entreprises industrielles de notre secteur, a été établie par EADS", a poursuivi Eric Sabathier. "M. Lahoud a précisé qu’EADS espérait conclure un accord pour fin décembre".

Les personnels de Cassidian Test & Services estiment que leur entreprise a toute sa place au sein d’EADS. "Cette sortie du groupe n’est pas nécessaire et nous y voyons même des risques pour la survie de la société. Nous avons toujours fait partie d’EADS même si nous avons d’autres clients que le groupe et notamment 80 compagnies aériennes comme Air France et Alitalia", a complété Eric Sabathié.

Les représentants du personnel s’accrochent à l’espoir de voir leur direction renoncer à la vente à l’occasion de la réorganisation du groupe EADS. Celle-ci vise à constituer une entité défense et espace (Airbus Defense & Space) regroupant Astrium, Cassidian et Airbus Military. "Cette réorganisation sera bientôt déclinée", a assuré Eric Sabathié. "Nous demandons à EADS d’attendre qu’elle soit réalisée pour réexaminer la place que peut avoir notre société dans le nouvel ensemble".

Cassidian Test & Services emploie 250 personnes à Colomiers et 150 à Elancourt où elle a implanté son siège social. L’entreprise a réalisé 85 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2012.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle